© Léa Moreau

 

7PLIS est une marque de lunettes premium, montres et autres objets fabriqués à partir de planches de skate en bois usagées. Une idée ingénieuse made in Lorraine. Dernier en date : un jeu d’échec 100% skate en vente d’ici quelques mois.

Rien ne se perd, tout se transforme. Florent Baraban, opticien-lunetier, en a fait son crédo. Situé dans le sous sol de sa maison à Seichamps, il donne une seconde vie à d’anciennes planches de skateboard. Un concept plutôt écologique et économique. Pour Florent, c’est l’outil de travail idéal car son galbe se prête parfaitement à la conception de montures. La forme originelle du skate se voit ainsi conservée. Avec une seule planche, il est possible de réaliser six paires de lunettes. Les chutes servent ensuite à fabriquer d’autres accessoires :  montres, bagues, boutons de manchettes, boucles d’oreilles, etc. Chez 7PLIS, tout se recycle. « Les idées me viennent en général d’objets dont j’ai besoin puis j’en fais des produits à vendre ». Toujours en quête d’innovation, un jeu d’échec 100% recyclé sera disponible d’ici quelques mois.

Le nom de la marque vient du mode de fabrication des planches de skate, celles-ci étant constituées de sept plis d’érable plus ou moins colorés. Le matériau bois, constitué de plusieurs plis, allie résistance et légèreté, ce qui en fait une matière première idéale. Entre ponçage, découpe et polissage, chaque création fait l’objet de divers procédés et une attention toute particulière y est portée. Il faut environ deux jours de travail pour confectionner deux paires de lunettes. Les planches sont envoyées directement par des skaters pro et locaux.

Les traces d’usures sont elles aussi mises en valeur

La couleur initiale des planches est conservée ce qui rend chaque modèle unique. Aucune encre n’est utilisée dans le processus de fabrication. On obtient ainsi des couleurs singulières, peu présentes dans le domaine de la lunetterie. Les traces d’usures sont elle aussi mises en valeur. « Ça permet d’apporter un supplément d’âme à chaque produit. On prend conscience que le morceau de bois a été skaté des heures durant avant de nous indiquer l’heure ou de nous corriger la vue », aime à préciser le jeune entrepreneur. Chaque monture est gravée d’un numéro de série unique. La boîte qui contient la paire est inscrite du nom du skater qui a ridé sur la planche et de son meilleur trick – ou figure – réalisé. Chaque objet a une histoire, un passé.

Le soucis du détail se retrouve jusque dans le packaging. Étuis en bois et gris de skate. Roulement à bille de roue pour faciliter l’ouverture. Autant d’éléments rappelant la volonté écologique de la marque. Pour toute paire de lunettes acheté, un porte-clé, qui n’est rien d’autre que la version miniature du modèle commandé, est offert. De quoi séduire un large public puisque Florent avoue que les retraités constituent la majorité de sa clientèle.

Shop  – Etsy  –  Facebook  –  Twitter