La première brasserie artisanale de Lorraine part une nouvelle fois défendre les couleurs de la région au Salon de l’Agriculture de Paris. Quinze ans après leur installation à Pont-à-Mousson, ses deux fondateurs, Régis Bouillon et Jean-François Drouin, viennent de recevoir le titre de maître-artisan, une nouvelle distinction à ajouter à la longue liste de leurs médailles.

Ils considèrent le rendez-vous parisien comme le vrai lancement de la saison. Régis Bouillon et Jean-François Drouin ont désormais l’habitude de consacrer une partie du mois de janvier aux préparatifs du Salon de l’agriculture. Les caisses contenant toute la gamme de leurs bières sont prêtes à être dégustées par les visiteurs. Des échantillons ont déjà été envoyés pour la participation au Concours général agricole, avec l’espoir de décrocher plusieurs récompenses comme chaque année.

La brasserie de Pont-à-Mousson, installée dans un ancien manège à chevaux est souvent considérée comme celle qui a relancé la tradition de la bière artisanale en Lorraine. Elle est aujourd’hui une des plus productives, avec onze bières à leur catalogue (et deux bières de saison) chacune avec une forte identité. Cette identité qu’ils défendent quand les neuf membres de l’équipe de la brasserie, sans exception, montent à Paris chaque année. « C’est pour nous incontournable, un vrai marathon de travail. C’est le moment où toute la profession se rencontre, où se créent de liens, explique Jean-François Drouin. C’est aussi bizarrement l’occasion de nous faire connaître par des Lorrains ».

« On voulait faire renaître un produit ancré dans l’histoire de la région »

Leur première création, La Loroyse – blonde dorée, triple malt, triple fermentation – décroche en 2003 la médaille de bronze au plus grand concours français de bières, celui de Saint-Nicolas-de-Port. Une première médaille qui en annonce d’autres, les bières de Régis et Jean-François en obtiennent une au Salon de l’Agriculture pour leur Duchesse de Lorraine en 2012 et pour la Bière Gamote et la Noireaude (une bière blanche comme son nom ne l’indique pas) en 2013. « Nous avons été les premiers brasseurs lorrains à décrocher des médailles, se réjouit Jean-François Drouin. On en est fiers car cela récompense le travail de toute l’équipe et, même si ce n’est pas capital, ça peut aider le consommateur à nous choisir. Je fonctionne comme ça pour le vin, alors pourquoi pas pour la bière ? ».

Cette année, ils présentent leur nouvelle bière, baptisée All Star Beer, créée pour le
Sluc, le club de basket de Nancy. Là encore, le produit respecte la tradition Lorraine : « Nous ne nous appelons pas Brasseurs de lorraine pour rien. Nous voulons défendre une forme d’identité y compris dans la composition de nos bières. Blanches, brunes, ambrée ou même aromatisées, elles ne cèdent rien aux modes. Le malt vient de Lorraine, le houblon d’Alsace et l’eau, très pure… de Pont-à-Mousson. Nous distribuons à 95 % en local et même nos déchets organiques sont réutilisés pour l’ensilage chez un agriculteur du coin. Plus Lorrain on ne peut pas ! ».

Depuis six ans, ils ont même renoué avec le métier de limonadier que beaucoup de brasseurs exerçaient par le passé. « Devant le nombre croissant de clients qui venaient avec leurs enfants, nous avons décidé de franchir le pas », raconte Régis. Les Brasseurs de Lorraine relancent alors la production artisanale de limonade et mettent en vente un cola 100 % lorrain, le Lora cola. Pour l’anecdote, c’est en recyclant le gaz carbonique produit par la fermentation de la bière que les sodas sont gazéifiés.

Après quinze ans d’activité dans la brasserie artisanale, les deux fondateurs des Brasseurs de Lorraine ont obtenu le titre de maître artisan. Il couronne leur travail et leur implication notamment dans la formation et la transmission du savoir-faire brassicole. À la tête du Syndicat national des brasseurs indépendant de France, Jean-François Drouin reconnaît le chemin parcouru sans nier celui qui reste à parcourir : « L’image qui colle à la bière reste encore parfois négative. Alcool de chantier ou qui fait grossir, on part de loin ! Alors on milite pour qu’avec la qualité qu’on propose, la bière retrouve notamment le chemin de la table. Elle accompagne divinement certains plats et particulièrement les fromages, mieux que le vin ».

Bio express : 

1999

Régis Bouillon et Jean-François Drouin se rencontrent sur les bancs de l’Ensaia (École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires) à Nancy.

2002

Création des Brasseurs de Lorraine à Pont-à-Mousson avec l’ambition de faire renaître le savoir-faire artisanal brassicole lorrain.

Janvier 2003

Naissance de leur première bière : La Loroyse, une blonde triple qui a depuis reçu de nombreuses médailles dont une en or au World Beer Award.

2007

Les Brasseurs de Lorraine désignés brasserie française de l’année

2012

Ils deviennent limonadiers et lancent le Lorraine Cola et la limonade Loulou

2018

Les deux créateurs obtiennent de la part des Chambres des Métiers le titre officiel de maitre-artisan.

http://www.brasseurs-lorraine.com/