© DR

En 5 ans, la France a enregistré une hausse de 578 200 demandeurs d’emploi sans activité. 5 ans auparavant, ce chiffre était de 745 000. Et pourtant des filières peinent à recruter certains profils. C’est notamment le cas des entreprises de distribution et location de matériels de BTP qui peinent à embaucher des techniciens de maintenance. Les distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de BTP et manutention sont confrontés à une problématique de recrutement. 1 500 postes de techniciens de maintenance des matériels de construction et manutention sont à pourvoir tous les ans. Le Grand Est n’échappe pas à cette tendance nationale avec 2 postes vacants par entreprise en moyenne. Près de 390 postes sont à pourvoir dans les entreprises de la Région. Le salaire d’un jeune technicien peut démarrer entre 2 000 et 2 200 euros brut par mois. Les métiers proposés sont non délocalisables, ils allient mécanique et technologie. 90 % des postes proposés sont des CDI. Cette problématique a des conséquences sur le développement économique des entreprises de ce secteur qui pèse 11 milliards de chiffre d’affaires et 43 263 salariés (à l’échelle de l’Alsace-Lorraine : chiffre d’affaires de la filière 740M €, 2 810 salariés, 163 entreprises). Un impact plus large qui se vérifie également au niveau du secteur BTP et du bon déroulement des chantiers.