Sandra Bernard, alias Pirouette cacahuète et Claudine Henry, dite La Clo. Deux créatrices qui se complètent dans une boutique qui leur ressemble.
© EDG

Créatrices de mode indépendantes, installées depuis quatre ans à Nancy, les Tatas Fringueuses continuent de jouer la carte de l’artisanat et comptent déjà une clientèle fidèle. Pour l’anniversaire de la création de leur boutique, elles présentent leurs collections éclectiques et originales lors d’un défilé.

Si leurs fringues pouvaient parler, elles auraient la gouaille, le tempérament et la personnalité des actrices des grands films français. Pirouette Cacahuète, La Clo, ou Fab la Fée, le nom de leurs marques sonnent déjà original. Leur démarche l’est tout autant. Il y a quatre ans, quand Claudine Henry, Sandra Bernard et Fabienne Lenoble décident de lancer les Tatas Fringueuses, elles ne sont pas du métier. Passionnées de couture et autodidactes, elles se sont rencontrées dans les salons des métiers d’art. « J’étais formatrice en communication, mais plus j’avançais dans mes créations de mode – sur mon temps de loisir – plus les demandes d’amies et de proches se multipliaient. J’ai fini par glisser d’un métier à l’autre », raconte Claudine. Sandra Bernard est, elle, éducatrice de jeunes enfants. « C’est mon métier. Je ne vis pas la couture comme un boulot, c’est la passion qui me fait vivre, c’est une chance ! » Comme beaucoup de créateurs, elles rêvent alors d’avoir leur propre point de vente et franchissent le pas en ouvrant une boutique rue des Sœurs-Macarons. Elles y présentent chacune leur marque propre et ouvrent leurs portes à d’autres créateurs régionaux.

Chez les Tatas Fringueuses, les modèles sont uniques, tous des créations originales. Mais le plus important, c’est peut-être cette différence de style qui les caractérise. Trois personnalités, trois univers. Matières fluides et vêtements colorés et confortables pour La Clo, mélange des matières – jean, tulle et dentelles – entre rock et princesses pour Pirouette Cacahuète. Fab la Fée, qui continue d’envoyer ses modèles depuis le sud de la France où elle s’est installée, mélange les motifs dans un univers résolument steampunk. Dans la boutique, les robes, les T-shirts, les accessoires s’alignent au fur et à mesure que les Tatas apportent leur fabrication du jour. Chacune travaille sur les machines à coudre de la boutique ou depuis chez elles. « Comme dans une épicerie, nous apportons des produits frais tous les jours, sourit Claudine. On retrouve d’ailleurs le même état esprit auprès de notre clientèle, qui vient régulièrement voir les nouveautés et discuter comme on le ferait chez l’épicier du quartier. Nous sommes très attachées à cet esprit d’artisanat. Nous ne sommes pas des caisses enregistreuses ! »

Pour fêter les quatre ans et la belle réussite de leur installation, les Tatas Fringueuses font leur défilé. Des collections automne-hiver d’une vingtaine de modèles chacune. « C’est une façon pour nous de sortir un peu de notre boutique et d’aller à la rencontre d’un autre public. Là-encore, nous avons souhaité nous ouvrir à d’autres créateurs, comme Martine R., notre modiste maison et ses créations de chapeaux ou un petit clin d’œil à une opticienne qui présentera ses modèles vraiment décalés ». Définitivement originale, la démarche des Tatas Fringueuses commence à prendre racine et peut se vanter d’une communauté de plus 3 000 membres sur Facebook. Prochaine étape, un déménagement de la boutique pour une meilleure exposition…

INFOS PRATIQUES :

Défilé le 6 octobre à 15h30

Le Comptoir Campanile : 12 rue de Serre à Nancy Tarif : 10 €
Réservation obligatoire au 06 77 18 45 98
ou à la boutique 25 rue des Sœurs Macarons