© DR

Précurseur nancéien dans la formation de télépilotes de drone à usage professionnel, le CFAD (Centre de formation aux métiers du drone) ouvre une antenne à Metz et bientôt dans les Vosges. Secours, BTP, assurances ou sécurité, les besoins en drone se développent et les formations sont de plus en plus adaptées.

Tout le monde a encore en mémoire les images de l’usine Lubrizol de Rouen il y a quelques semaines. À plusieurs dizaines de mètres de hauteur, les drones ont permis aux secours de s’organiser, aux assureurs de faire un constat et aux médias de fournir des images parlantes. « Le drone est aujourd’hui partout. On est loin de l’époque où le drone était cantonné à un loisir de vidéaste, explique Christopher Courtois, directeur du CFAD. Désormais, de nombreux professionnels l’utilisent ou souhaitent l’utiliser. »

Quand le drone la joue pro

Il y a cinq ans, ce photographe professionnel a ouvert une des premières écoles d’apprentissage du drone à Nancy. L’approche technique et ludique des débuts a vite évolué. En septembre dernier, Christopher Courtois prend une nouvelle direction en reprenant le CFAD (Centre de formation aux métiers du drone) : « Nous avons résolument orienté notre activité sur l’aspect professionnel. C’est pour ça que nous parlons de “métiers” du drone. Nous avons ainsi développé la partie pratique en allant sur les terrains d’actions de ces professionnels. » Dès janvier, la partie théorique se fera désormais en ligne, chaque étape validée par un pro, à l’image de l’apprentissage du code de la route, pour privilégier ensuite l’apprentissage concret : un salarié du BTP sera formé sur un chantier, un agriculteur s’exercera directement au-dessus de ses cultures, un forestier au-dessus d’une forêt. « Nous sommes les seuls à proposer la partie théorique en e-learning. Lorsque le stagiaire arrive, il a déjà des bases solides et surtout plus de temps pour la pratique. Avec l’amélioration technique des drones, il est aujourd’hui plus facile de les faire voler, explique Christopher Courtois. Le plus gros du travail est la préparation de la mission, il faut savoir quoi aller chercher et comment y accéder, savoir également adapter le matériel à chaque mission. »

Le but premier d’un drone étant de faire de l’image, le CFAD a choisi de mettre l’accent également sur la partie audiovisuelle de la formation. « Il ne suffit plus aujourd’hui de faire voler un drone et de récupérer les images : encore faut-il les mettre en forme pour en faire bon usage. La demande est telle aujourd’hui qu’il faut pouvoir proposer des produits finis de qualité, d’où notre proposition d’initiation au montage vidéo, à la retouche image, à la prise de vue, de son et au mixage. » Chaque formation est dispensée par des professionnels. Pour répondre au plus près aux nouvelles demandes de formations, le CFAD a monté un nouveau centre à Metz, hébergé par la Capeb (confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment). Au premier trimestre 2020, un nouveau centre devrait ouvrir à Remiremont dans les Vosges. Prochaine étape du développement du CFAD, la mise en place d’une formation mécatronique (mécanique, électronique et informatique) pour aborder la fabrication et la réparation des drones.

INFOS PRATIQUES : 

CFAD 

24 rue des Jardiniers à Nancy

http://www.cfad.fr