© DR

Précurseur des salons étudiants, Studyrama fait une halte par Nancy le 26 janvier. Rendez-vous incontournable de l’orientation avec près de 400 formations présentées, il s’adresse aux lycéens désireux d’y voir plus clair mais aussi, pour la première fois, aux étudiants soucieux de continuer leur formation jusqu’en Master.

Il y a quelques années seulement, il fallait attendre le printemps et voir le bac approcher pour que bon nombre de lycéens commencent à se soucier d’une orientation qui n’était pas leur priorité. « Passe ton bac d’abord ? » La chanson a changé. Désormais, savoir quoi faire après, quelle voie choisir est devenu aussi important, voire plus, que l’obtention du diplôme. Et les lycéens s’intéressent à leur orientation dès la classe de seconde. Avec l’avènement des plateformes telles qu’APB (admission post-bac) remplacée par Parcoursup, le thème de l’orientation est désormais au cœur de chaque famille française qui compte un lycéen dans ses rangs.

Juste après l’ouverture de Parcoursup, c’est le bon moment pour parler orientation !

Quatre jours seulement après l’ouverture de Parcoursup, Studyrama organise justement le 17e salon des études supérieures à Nancy, au centre Prouvé. Une journée pour tenter de répondre à des questions telles que : dois-je intégrer une classe préparatoire ou une formation post-Bac ? Dois-je choisir une formation courte ou longue ? En initial ou en alternance ? Dois-je obligatoirement intégrer une formation proposée par Parcoursup ? Comment choisir la formation la plus adaptée à mon profil et à mon projet professionnel ?

En un lieu unique et gratuitement, le rendez-vous nancéien présentera plus de 400 formations. « Le vrai plus de Studyrama, explique Pamela Camean, organisatrice de l’édition de Nancy, c’est la personnalisation de la visite pour chaque lycéen. Ceux qui n’ont aucune idée de leur futur peuvent participer à des ateliers d’orientation avec des conseillers sur place. Il ne s’agit pas d’une simple promenade autour des stands, mais bien d’aller à la rencontre des responsables de formations et des étudiants des formations présentées. » Pour encore mieux préparer en amont la visite, Studyrama propose plusieurs tests en ligne : test d’orientation générale, test métier ou test études.

À ceux qui souhaitent encore plus de clarté, plusieurs conférences sont programmées. La première, le matin, essaiera de mieux expliquer la procédure Parcoursup qui effraie encore pas mal de futurs bacheliers. Des conseillers en orientation seront présents pour évoquer les difficultés rencontrées lors de la première expérimentation de Parcoursup l’an dernier. Une autre conférence évoquera les possibilités d’admission dans les écoles d’ingénieurs ou de commerce après un bac+2 ou bac+3, circuit pas toujours bien connu des élèves. Enfin une troisième conférence vantera les mérites de la formation en alternance, ce système qui permet de se former tout en ayant un pied dans l’entreprise et un statut salarié.

Plus que les études, c’est tout l’environnement de la vie d’étudiant qui est présenté au salon, pour tout savoir sur le logement, les aides, la vie associative. « Nous avons mis l’accent sur la représentation locale, avec beaucoup d’écoles du Grand Est, explique Pamela Camean. Et la région ne manque pas d’offres, elle est une des plus dynamiques de France en termes de variété de formations. »

Unique salon de l’orientation au mois de janvier dans la région, il a attiré plus de 5 200 visiteurs l’an dernier.

Jean-Cyrille Boutmy, créateur de Studyrama :

« Un lieu de rencontres pour y voir plus clair et trouver sa voie »

Le créateur de Studyrama revient sur une aventure commencée il y a trente ans. Le magazine de bonnes adresses des débuts est devenu le leader des salons d’orientation en France présent dans 50 villes.

Vous avez créé Studyrama alors que vous étiez vous-même étudiant, c’était 
pour répondre à un manque ?

Tout a commencé il y a presque trente ans par la création d’un magazine pour les étudiants. Rien à voir avec l’orientation à l’époque ! L’idée était de partager des bonnes adresses pour les étudiants. L’année suivante, nous avons ciblé le magazine sur les soirées étudiantes et sur ce qui faisait de Paris un grand campus. En 1997, nous avons lancé le premier salon Sup’alternance à Paris puis en province. Nancy est arrivée, logiquement, car c’est une ville étudiante et il y avait une demande.

Avec Internet et Parcoursup des salons comme Studyrama sont-ils encore utiles ?

C’est vrai qu’avec Internet les informations sont plus rapides à trouver. Mais elles sont surtout plus diffuses et plus compliquées à appréhender. Devant la masse de propositions on peut vite être perdu. Le web est un premier entonnoir, très large, alors qu’un salon comme Studyrama permet d’affiner sa recherche en obtenant des réponses précises. Nous avons toujours voulu faire de ces salons des lieux de rencontres avec des thématiques ciblées. On n’est pas là pour distribuer des plaquettes mais vraiment pour guider les étudiants dans leur parcours. En ce sens je pense que les salons ont une utilité encore plus importante aujourd’hui.

Les enjeux de l’orientation ont-ils changé depuis vos débuts ?

Les jeunes et leurs familles se posent de plus en plus de questions et de plus en plus tôt. Entre les études qu’ont fait leurs parents et celles qu’ils envisagent les choses ont beaucoup changé. Avant, on partait pour quatre à cinq ans d’études dans la même filière, aujourd’hui on peut se réorienter, changer de voie à mi-parcours. Il y a à la fois plus de possibilités et plus de craintes de se tromper. Globalement quand on parle d’orientation, c’est toute la famille qu’il faut rassurer.

Quels outils proposez-vous ?

Avant de se rendre au salon, les étudiants peuvent déjà se tester sur notre site. En quelques clics les collégiens, lycéens, étudiants – et même les parents – peuvent faire le point sur leurs intérêts professionnels, leur personnalité, leurs motivations… C’est gratuit et cela permet souvent de préciser un projet. Ensuite, il n’y a rien de tel que le vrai contact avec des professeurs ou des étudiants.

Lors du salon à Nancy que trouveront les étudiants ?

Nous sommes un salon généraliste qui apporte des réponses aux lycéens, à ceux qui n’ont aucune idée comme à ceux qui savent déjà vers quoi se diriger ainsi qu’aux étudiants qui sont en échec ou qui veulent se réorienter. En une journée, avec les bons interlocuteurs nous offrons du concret pour éclairer les jeunes et leurs parents.

INFOS PRATIQUES :

Samedi 26 janvier de 10h à 17h30

  • 17e salon des Études supérieures
    et de l’Alternance
  • 4e salon de la Poursuite d’études et Masters

Hall 1, Centre Prouvé
à Nancy

Invitation gratuite
à télécharger sur http://www.studyrama.com