© DR

Ce jeune médecin oncologue nancéien vient de mettre au point Pandalab, une messagerie ultra-sécurisée et instantanée à l’usage des médecins et personnels hospitaliers qui travaillent en équipe. Une innovation saluée par un prix qui séduit déjà de nombreux utilisateurs.

Comme toute personne de sa génération, Aurélien Lambert, 34 ans, passe sa journée avec son smartphone dans la poche. Comme tout le monde, il utilise sans modération les nouveaux moyens de communication, maîtrise toutes les applications de messageries instantanées. Et pourtant, dans son quotidien professionnel, cet oncologue avait l’impression de rester cramponné aux méthodes de communication du passé « Vous vous rendez compte qu’on utilise encore quotidiennement les fax ! Dans un des sites les plus modernes qu’est l’Institut de Cancérologie de Lorraine (ICL)… J’ai constaté que cela posait quand même un problème de rapidité, de confidentialité. Sans parler de la difficulté de rassembler tous les documents, avec de nombreux allers-retours entre les services. »

30 minutes gagnées par jour

Fils d’un ingénieur et d’une infirmière, Aurélien Lambert était prédestiné à piocher dans les deux domaines : la médecine et l’ingénierie. Après une prépa pour devenir ingénieur, ce passionné d’informatique se tourne finalement vers la médecine, sans abandonner sa passion pour les nouvelles technologies. Pendant son internat en 2014, il développe une première application pour tablette et mobile, afin d’améliorer les plannings des internes et l’accès aux dossier médicaux au sein de l’ICL. Une première initiative déjà couronnée d’un prix : le Trophée innovation Unicancer. C’est cette même recherche de la simplification du travail quotidien des équipes qui le pousse à aller encore plus loin en développant Pandalab pendant plus d’un an, avec Romain Poirson pour la partie technique.

Grâce à cette application sur mobile, tablette et ordinateur : la communication entre les professionnels de santé devient instantanée et fluide, qu’ils soient dans le même établissement ou sur plusieurs sites. Échange de messages, de photos, mais aussi d’informations ou tout document pouvant faciliter la prise en charge des patients : tout est pensé pour simplifier les échanges. Pandalab intègre un lecteur de radios qui permet en quelques clics de visualiser des examens. L’interface d’ordonnances permet de générer en quelques secondes des prescriptions, des demandes d’examens spécifiques dans les établissements. « Le modèle de messagerie n’est pas nouveau, précise Aurélien Lambert. Nombre de médecins avaient d’ailleurs l’habitude d’utiliser par exemple Whatsapp pour communiquer. L’enjeu principal pour nous était celui de la sécurisation des données, vue l’importance des informations qui circulent sur ce réseau. Nous avons choisi un hébergement de données hautement sécurisé, en France et une messagerie chiffrée pour verrouiller les messages et les fichiers échangés. »

À l’arrivée la promesse d’une économie de temps, d’un téléphone qui sonne moins souvent, un risque d’erreur atténué. Lauréat des Trophées de la santé mobile 2018 dans la catégorie « professionnels de santé », Pandalab connaît un démarrage fulgurant. Déjà utilisé dans plusieurs services du CHU de Nancy, les premiers retours sont très positifs et la phase de commercialisation vient de commencer. Aurélien Lambert, lui, n’enfilera pas le costume de commercial, lui préférant la blouse blanche de médecin, le mobile dans la poche et l’œil vers de futures innovations.

 

Infos pratiques :

http://www.pandalab.fr