Isabelle Margo, organisatrice du salon avec les « patients » de l’hôpital virtuel.
Isabelle Margo, organisatrice du salon avec les « patients » de l’hôpital virtuel.
© EDG

Et si l’entrée de la santé dans l’ère numérique et connectée était une bonne nouvelle ? C’est avec cette approche positive que se tient les 24 et 25 mars 2017 le deuxième salon Cité Santé. Intelligence artificielle, algorithme, automatisation, les acteurs de cette santé se donnent rendez-vous pour présenter et débattre des nouveautés notamment avec le grand public.

Le Centre Prouvé va se transformer en hôpital géant. 1 000 m2 mais sans infirmières, ni lits médicaux. À la place, des robots, des simulateurs, des ordinateurs. Bienvenue dans la nouvelle ère de la santé, celle de la e-santé, numérique et connectée. Quarante entreprises, start up en santé de toute la France, établissements de soins, institutions et structures d’accompagnement à l’innovation du Grand Est ont répondu à l’invitation de cette deuxième édition.

Robots de chirurgie, simulateurs, parcours virtuels, applications en santé, téléconsultations…

À l’origine de ce salon, Isabelle Margo, journaliste en radio, passionnée par le domaine de la santé qu’elle à découvert il y plusieurs années au fil de ses nombreux reportages. « J’aime l’aspect pédagogique, la mise en valeur des initiatives et des hommes qui les portent. J’ai donc naturellement commencé par organiser des forums et je me suis rendue compte de l’intérêt immense que portait le grand public à cette question. J’ai alors vu plus grand et je me suis lancée dans l’organisation d’un vrai salon », explique la fondatrice de Cité Santé.

Ce salon est avant tout concret : en 2016, pour la première édition, 5000 visiteurs y ont participé et sont venus tester les innovations sur le terrain. Sur place, le public peut essayer des robots de chirurgie, des simulateurs, des parcours virtuels, des applications en santé, des téléconsultations, des objets connectés.

Habillé comme un professionnel, vous deviendrez chirurgien le temps d’une opération avec robot, vous expérimenterez sur un mannequin vos qualités de médecin, celles de pharmacien dans des « serious games » qui vous mettront en situation réelle, ou bien de prof de sport tout cela grâce à l’hôpital virtuel l’Université de Lorraine. Vous pourrez également tester des simulateurs d’équilibre, d’adresse, de vieillissement, mais aussi vos capacités cognitives, d’audition, de vision. De quoi s’imaginer dans un salon du jeu vidéo, si le question de fond n’était pas si sérieuse !

Quid des données personnelles, des statistiques ?

Le salon Cité Santé est aussi là pour aborder lors de temps forts la question du devenir de cette e-santé. Du rôle du médecin dans les années à venir avec les diagnostics à distance, à celui des ingénieurs dans la prise en charge de la maladie grâce aux algorithmes, les problématiques sont multiples. Quid du patient connecté, des données personnelles, des statistiques ? Au travers de nombreuses conférences, le grand public et les professionnels sont invités à réfléchir autour de ces questions.

Cité Santé rayonne bien entendu au-delà de la Région, mais les fleurons innovants du Grand-Est occuperont une place de choix. C’est le cas par exemple des téléconsultations de Hopi Médical, dont le responsable Jacques Cinqualbre, qui a fait ses études à Nancy, a mis au point un charriot de télé-médecine qui rassemble tous les matériels nécessaires à une consultation à distance. C’est aussi le cas d’une start-up nancéienne, baptisée F.oxi, en train de développer une chaussette connectée qui permet la surveillance à distance des nourrissons pendant leur sommeil. Position de bébé, température de l’air de la chambre, toutes les données parviennent en direct sur le téléphone des parents.

À l’opposé du mauvais film de science-fiction, le salon Cité Santé se veut optimiste et ludique tout en gardant sa dimension sérieuse auprès de professionnels et du grand public.

Infos pratiques

Centré Prouvé de Nancy
Vendredi 24 et samedi 25 mars
Entrée libre
www.salon-citesante.com