© EDG

Diabétique et blogueuse, Virginie Pezet a décidé de consacrer une chaîne YouTube et un site de e-commerce pour parler de façon positive de la maladie et personnaliser les appareils d’aide au quotidien. Parce qu’aujourd’hui, le diabète ne se cache plus.

Elle aurait pu s’en tenir à sa jolie frimousse, toujours parfaitement maquillée et coiffée. Elle aurait pu simplement parler de mode, de shopping, de beauté comme elle le faisait il y a encore deux ans. Virginie avait déjà sa réputation sur la toile. Mais voilà, derrière la pétillante jeune femme de 26 ans, il y a aussi une personne plus réfléchie, que la maladie a peut-être fait grandir plus vite : « Beaucoup de filles étaient déjà sur ce créneau et j’envie envie de faire quelque chose de plus profond, qui me ressemblait plus. J’ai décidé alors que j’allais parler de diabète au quotidien, tout en gardant cette fraîcheur et ce côté « girly », et j’ai créé une nouvelle chaîne YouTube, Aubépine », raconte Virginie.

C’est à l’âge de 10 ans, qu’on lui découvre un diabète de type 1, insulino-dépendant. Comme beaucoup, elle s’accommode tant bien que mal de la maladie, mais cherche surtout à la cacher. « Toute mon adolescence a été rythmée par mon diabète, en essayant toujours de camoufler les gestes liés à la maladie, le fait par exemple de vérifier souvent sa glycémie, explique Virginie. Mais par dessus tout, je ne voulais pas en parler. »

Customiser pour dédramatiser

Le changement est survenu par une avancée technologique qui a révolutionné pour elle, l’approche de sa maladie. « Cet outil, c’est l’Omnipod, une petite pompe à insuline sans fil, facile à camoufler. Je l’ai trouvée pratique, légère et finalement pas si moche. Paradoxalement, depuis son apparition dans ma vie, je cherche plus à la montrer qu’à la dissimuler ! »

C’est aussi en se rendant compte que les gens lui posaient beaucoup de questions au sujet de sa maladie que Virginie a décidé de la faire connaître. Pour ça, elle a continué à faire ce qu’elle faisait déjà très bien : des vidéos en ligne. Après avoir aménagé une petite pièce dans sa maison de Ludres, elle enchaîne les tournages. Sur les petit films, le ton est naturel, enjoué, l’approche de la maladie est désacralisée, parfois avec un peu d’humour, mais toujours en privilégiant l’explication. « Je raconte tout simplement ma vie, mon histoire. Je présente et j’explique aussi tout le matériel qui m’aide au quotidien. J’ai conscience qu’une partie de mon public est en demande d’explications. »

En plus d’animer les réseaux sociaux sur le thème du diabète, Virginie Pezet a décidé de créer un e-shop spécialement conçu pour égayer le quotidien des diabétiques connectés. Elle propose d’accessoiriser le matériel médical comme les petites pompes, les lecteurs de glycémie, grâce à des stickers qui viennent recouvrir les coques souvent austères des ces objets. « On personnalise bien sa coque de téléphone, on peut bien customiser ces objets qui font partie tout autant de notre quotidien », explique Virginie. Imprimés à Nancy, une vingtaine de modèles de stickers sont proposés à la vente sur le site. « Tous ces projets m’ont permis de rencontrer du monde. C’est finalement grâce au diabète que je me suis ouverte, là où j’avais l’habitude de m’enfermer. » Repérée comme « influenceur », le graal de tout YouTubeur, par la société de technologies médicales Medtronic, Virginie Pezet sera à Paris lors de la journée mondiale du diabète. Elle espère y conforter les bases de sa nouvelle carrière d’ambassadrice d’une autre approche du diabète.

INFOS PRATIQUES

http://www.lejardindaubepine.fr

Youtube https://www.youtube.com/channel/UCX9c_7zwh6rCqYRd9yEPe6g