© EDG

Un équipage lorrain ambitionne de participer au Tour de France aérien Rêve de Gosse qui permet depuis 23 ans à des centaines d’enfants malades ou atteints de handicaps de voler et d’oublier un peu les difficultés du quotidien. Une cagnotte en ligne a été lancée pour permettre aux trois pilotes de boucler leur budget.

Le Pipier PA-28-161 Warrior 2 a fière allure sur le tarmac de l’aéroclub de Nancy-Essey. Ici, tout le monde espère le voir s’envoler pour la Corse et s’aligner au départ du tour Rêves de Gosse. Au pied de l’appareil, Aurélien Alenda, copilote de chasse porte avec deux autres passionnés d’aviation ce projet ambitieux : « Un baptême de l’air pour un enfant est quelque chose de magique. Alors quand on le propose à des gamins qui pensaient que ça ne serait jamais possible à cause d’une maladie ou d’un handicap, il se passe quelque chose d’unique dans leur regard. »

 

 

Pour la 23e fois, le tour aérien Rêves de Gosse proposera à plusieurs centaines d’enfants d’embarquer pour le ciel au cours d’une dizaine d’étapes partout en France. Pour les pilotes, Aurélien Alenda, Jérémy Smiraglia et Frédéric Lefevre, ce sera une première. « Nous connaissions le tour Rêves de Gosse depuis le sol, explique Aurélien Alenda, et nous avions envie de le vivre depuis les airs. Dans chaque ville-étape des enfants extraordinaires et ordinaires ont fait connaissance et mon- té un projet autour de l’aviation. Après plusieurs mois de découvertes, ils vont vivre ensemble leur rêve d’envol. C’est un super moment que nous avons hâte de partager avec eux. »

À bord d’un avion mis à disposition par l’aéroclub de Nancy, les trois passionnés vont se relayer de Solenzara à Lorient en passant par Montpellier, Grenoble, Beauvais… Tout est prêt mais les frais sont nombreux quand on participe à une telle aventure : « Il faut pouvoir financer toute la logis- tique, les animateurs, les équipes ouvreuses, le staff médical, le staff technique… Bien sûr, ceci a un coût non négligeable pour les équipages, et il faut cumuler les heures de vols pour réaliser le tour », explique Aurélien. En plus de leur argent personnel investi, l’équipage a dû lancer une cagnotte en ligne et faire appel à des sponsors pour boucler un budget qui avoisine les 20 000 €.

Comme un symbole, Frédéric, un des membres du trio, est l’un des trois seuls pilotes malentendants en France. Une belle occasion de montrer à des enfants atteints de handicap que tout est possible quand la volonté est là.

Il reste 9 000 € à trouver dont un tiers avant le 18 mars. À la recherche de sponsors, de partenariats et de simples dons de particuliers – qui peuvent être défiscalisés – le trio met aujourd’hui les bouchées doubles pour concrétiser le projet. « Si on ne décolle pas, conclut Aurélien, près d’une centaine d’enfants resteront aussi au sol. On ne peut pas l’imaginer…».

 

Infos pratiques :

http://www.leetchi.com/c/reve-de-gosses-tour-aerien-jeremy-et-aurelien et https://reves-de-gosse-2019-aurelien–jeremy-72.webself.net