© Yves Quemener

Des artistes-clowns professionnels pour sortir les enfants hospitalisés d’un quotidien pas toujours gai : depuis 26 ans, l’association le Rire Médecin intervient dans les services pédiatriques, dont celui de l’hôpital d’enfants de Nancy-Brabois. Une parenthèse souriante qui demande une parfaite entente entre artistes et soignants.

Derrière une des portes, le long des grands couloirs de l’hôpital d’enfants, les préparatifs se font en silence, sérieusement. À quelques minutes de leur entrée en scène, les deux clowns se préparent, enfilent leur tenue. Une chemise blanche satinée, un gros nœud papillon, des chaussures vernies et des lunettes bleues pour Félix, une perruque rousse et des baskets ailées et lumineuses pour Globule. Vient ensuite l’accessoire ultime qui symbolise leur rôle : le nez rouge. Une scène de coulisses classique à une différence près : ce petit carnet posé sur la table à côté. Il recense les noms des jeunes patients que les deux clowns vont visiter tout à l’heure. Les noms, les prénoms, mais aussi les pathologies et l’humeur de chacun d’entre eux. « Nous commençons chaque journée par un moment de transmission avec le personnel soignant du service. Nous sommes en fait dans la même équipe et dans un même but : le mieux-être de l’enfant hospitalisé. Pas question pour nous de nous tromper sur un prénom par exemple. Le moindre détail compte », explique Marc Goujot, alias Félix.

Marc Goujot intervient en tant que clown professionnel, intermittent du spectacle, comme 8 autres clowns pour le service pédiatrie de Brabois. « On ne s’improvise pas clown à l’hôpital, explique Julie Biscarat, alias Globule. Rien n’est moins évident que rire au milieu de la douleur. C’est pourquoi les comédiens sont castés, ont une formation initiale et tout au long de leur participation. Nous avons même une formation médicale pour être phase avec le personnel, les patients et leur famille. » Les clowns doivent ainsi adhérer à une charte de déontologie, qui intègre « le secret professionnel qui couvre ce qui a été confié [au clown] mais aussi ce qu’il a vu, lu, entendu, constaté ou compris sur l’identité et l’état de santé des enfants ». Depuis 2011, le Rire Médecin a même son propre centre de formation en région parisienne.

Dans les 15 établissements hospitaliers partenaires, les clowns jouent deux jours par semaine, toujours en binôme, et durant toute l’année. Leurs interventions régulières rythment le quotidien des enfants, des familles et de l’équipe médicale. Ce principe de régularité est fondamental puisqu’il contribue à donner aux enfants des repères lors d’une hospitalisation de longue durée. « Les enfants les attendent, explique Valérie Gaüzès, coordinatrice du comité nancéien du Rire Médecin et infirmière à l’hôpital d’enfants. Leur venue crée une ambiance de joie et de légèreté. Pas seulement pour les enfants mais aussi pour les parents ou pour le personnel, comme une bulle hors du temps. Les clowns peuvent aussi intervenir à des moments très précis, comme lors des soins douloureux. Dans ces instants, il n’y a pas ceux qui travaillent et ceux qui rigolent. Il y a une vraie équipe qui s’accorde pour que tout se passe au mieux, en détournant l’attention pour atténuer la peur… »

« Malgré la maladie, un enfant reste toujours un enfant »

Ce jour-là, Globule et Félix interviennent dans des services difficiles comme ceux des grands brûlés ou en neurochirurgie. Derrière le nez rouge, beaucoup de pudeur : « Ça n’est jamais facile de se confronter à la douleur. Mais nous devons faire notre travail en professionnels, comme pour un vrai spectacle. À nous de savoir jauger si notre présence est la bienvenue, combien de temps il faudra rester. C’est toujours une expérience très intense et toujours différente. Nous sommes formés pour tenir le choc et soutenus par une marraine en cas de besoin». Chansons, musique, tours de magie, les clowns arrivent avec leur personnage, leurs accessoires et leur sens de l’improvisation pour aller à la rencontre des enfants, des parents et des soignants dans tous les lieux clés de l’hôpital : chambres, couloirs, salles d’attente et de consultation, urgences. La seule limite à leur intervention est celle du financement. Car l’association ne vit que par les dons et le mécénat. « Nous organisons chaque année une quinzaine d’événements pour promouvoir notre action. Cela nous permet, à Nancy, de financer 9 000 visites d’enfants par an. Mais les besoins sont énormes et nous pourrions en faire plus, aller dans les autres étages de l’hôpital », détaille
Valérie Gaüzès.

Aux côtés de Globule et Félix, une autre clown, Gisèle (Andreea Vizitu) est là pour s’occuper plus précisément des parents. C’est la Récré des parents, des ateliers lancés en 2015 qui visent à fournir aux parents des outils simples et ludiques leur permettant d’accompagner d’une façon active leur enfant pendant les soins invasifs et tout au long de leur hospitalisation. « Un hôpital, c’est loin d’être une coquille vide et froide, conclut Valérie Gaüzès, il y a une vie incroyable. Entre l’école, la musique, le sport, une chaîne de télé, ou les clowns, l’idée est d’apporter un maximum de normalité. Ne jamais oublier qu’avant d’être des petits malades, ils sont avant tout des enfants. »

Le Rire Médecin à Nancy

  • 2008Le Rire Médecin adopte le groupe Nancéien « Sourire Rire Guérir » pour donner naissance à l’association Le Rire Médecin CHU Nancy
  • 2 programmes dans les services de neurochirurgie, cardiologie, chirurgie orthopédique, grands brûlés, oncologie-hématologie et réanimation
  • 9 comédiens clowns professionnels : Félix, Globule, Giselle, Airbag, Bolov, Rose, Topaze, Anatole et Luigi Vegas
  • 9 000 visites d’enfants par an
  • 14 bénévoles au comité de pilotage et 70 bénévoles occasionnels
  • 15 événements annuels pour lever des fonds et
    promouvoir l’action de l’association
  • 1 500 donateurs environ en Lorraine

INFOS PRATIQUES :

Soirée irlandaise au profit du Rire Médecin

Samedi 17 février

Salle Maringer à Essey-lès-Nancy

Repas-concert avec la Golaye en cuisine et le groupe Potofeu sur scène

Entrée : 25 €

Réservation obligatoire

au 06 58 83 53 17

 Comité Nancy Le Rire Médecin