Légende photo : Aurélie Renard, sur le plateau de la toute nouvelle émission de France 3 Grand Est
© EDG

 

Belle ambition affichée pour cette rentrée télévisuelle pour France 3 Grand-Est. Depuis la réorganisation de janvier dernier, l’antenne régionale colle aux nouvelles frontières d’une région dont elle veut faire battre le coeur.

En plein travail, sur le grand plateau, Aurélie Renard répète à une heure de l’antenne, fiches en main. L’enjeu est de taille : elle anime Complètement à l’Est, la grande nouveauté des programmes régionaux de France 3 pour cette rentrée 2017. Une émission du lundi au vendredi, à 10h45, de 26 minutes qui ambitionne de partir à la découverte des particularités de cette nouvelle région qu’est le Grand Est, en s’ouvrant à ses voisins suisses, allemands, luxembourgeois et belges. A travers des reportages, un quiz et des directs dans tous les départements, Aurélie Renard jouera les chefs d’orchestre. Ses musiciens : les équipes de France 3 Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine qui s’intéresseront aux initiatives qui peuvent faire exemple, aux bonnes pratiques aux idées originales et insolites, à tout ce qui concerne la vie quotidienne des habitants. Que ce soit dans le domaine de l’économie, de l’éducation, de la santé, des loisirs ou de la culture. Très à l’aise, debout devant un immense écran tactile, elle jongle avec les cartes, lance les sujets ou les contributions des téléspectateurs. « C’est un challenge que de vouloir donner du corps à une région composée d’identités très fortes, explique Aurélie Renard. Les Alsaciens ou les Lorrains ne doivent surtout pas avoir l’impression d’être « privés» de quelque chose avec cette nouvelle organisation. On ne leur enlève rien, bien au contraire, on leur offre en plus une fenêtre ouverte sur leurs voisins, on fait appel à leur curiosité et on les fait participer dans plusieurs rubriques, comme la Photo mystère, le Quiz ou Mon coin à moi ».

Parmi les points forts, beaucoup de documentaires cette saison, dont une vingtaine coproduits dans le Grand-Est. Diffusés en deuxième partie de soirée, ils dresseront des portraits aussi variés que ceux du mime strasbourgeois Marcel Marceau, de la boxeuse nancéienne Valérie Hénin, ou d’Émile Coué, dont on fête cette année le 160e anniversaire.

Plus que jamais connecté

Faire participer le public pour rendre concrète une nouvelle entité géographique, telle est l’ambition de la nouvelle grille de France 3 Grand-Est. « J’ai voulu renouveler l’image de la télévision régionale et la moderniser pour aller chercher de nouveaux publics, explique Marie-Thérèse Montalto, directrice de France 3 Grand-Est. Notre structure offre ses contenus sur tous les nouveaux supports numériques. Du site internet aux réseaux sociaux, l’information régionale se décline dans des formates spécifiques, les émissions régionales se réinventent avec ces nouveaux usages qui permettent la réexposition de nos magazines et documentaires. »

L’équipe du numérique est largement étoffée cette rentrée, pour casser les frontières entre l’antenne traditionnelle et celle sur internet. « Il faut aller où sont les gens, explique Stéphane Pessin, délégué au numérique de France 3 Grand-Est. Un article complet sur le site, 2 minutes d’images de drone sur Facebook, un replay en HD sur YouTube, c’est autant d’expressions différentes mais nécessaires pour toucher et faire participer un public fragmenté et de plus en plus exigeant. » De l’intemporalité d’un magazine de découverte à l’instantanéité de l’information, France 3 affiche l’ambition d’être présent sur tous les fronts, pour rester en contact et au plus proche de son public. « Nous avons battu des records de fréquentation en mai et juin, continue Stéphane Pessin. Notre communauté Facebook de Lorraine rassemble jusqu’à 200 000 fans!

 

Infos pratiques :

Complètement à l’Est, du lundi au vendredi à 10h45

www.france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/