© DIego Zabina

Troisième année sous les remparts de Toul pour le plus grand festival de musique lorrain avec une programmation toujours variée. Pas de star internationale pour cette édition 2019, mais du beau monde et une volonté de s’ouvrir au grand public.

C’est un subtil mélange que les programmateurs doivent trouver chaque année. Un pas de travers et c’est toute une soirée qui peut faire fuir le public, ternir une réputation solidement acquise et faire un trou dans les comptes. Pour l’instant, le Jardin du Michel s’est épargné cette mésaventure en 14 éditions. L’an dernier, comme beaucoup de festivals, le JDM a fait les yeux doux au rap et à l’électro. L’essai transformé et le succès rencontré n’ont pas fait tomber Turbul’lance, les programmateurs, dans la facilité. C’est donc un jardin rafraîchi et très ouvert, populaire et même familial qui plante son décor 2019.

Du rock, de la pop, de l’électro, de la chanson, du reggae, du punk. Cherchez un genre absent. Vous en trouvez ? Pour tous les goûts, c’est peu dire. Dès le vendredi, Therapy Taxi, le trio électro-rock qui monte, se présente en tête d’affiche après son passage remarqué l’an dernier. Ce même soir, Caravan Palace, formation au son unique qui marie le swing et l’électro, fait aussi un retour sept ans après avoir foulé l’ancien site du JDM dans les champs de Bulligny. Pour bien entamer les festivités et histoire de rappeler les racines très rock du festival, le JDM est allée chercher les Rouennais de MNNQNS (à prononcer Mannequins) considérés par certains comme le meilleur groupe rock français à voir sur scène en ce moment.

Le samedi, souvent la plus grosse soirée en fréquentation, s’ouvrira sur une ode au métissage avec le reggae de Dub Inc, un des plus gros groupes français du genre. Toujours soucieux d’ouvrir sa scène aux talents locaux, le festival a cette année invité le musicien producteur nancéien Axmos, habitué des clubs et manifestation lorraines. Autres nancéiens ayant fait leurs preuves en réveillant le palpitant des nuits lorraines depuis de nombreuses années, Toxic Kiss embarqueront le public dans leur train d’enfer.

C’est peut-être finalement le dimanche que les plus populaires des artistes se retrouveront. Populaire au bon sens du terme, avec les Lillois de Skip The Use, toujours aussi survoltés, et une incursion dans la variété avec l’invitation de Trois cafés gourmands, dont le clip A nos souvenirs, hommage à leur Corrèze natale, a été visionné plus de 14 millions de fois sur Youtube et qui devrait séduire un public familial.

INFOS PRATIQUES : 

Du 31 mai au 2 juin

Vendredi 31 mai de 18 h à 3 h
Samedi 1er juin de 15 h 30 à 3 h
Dimanche 2 juin de 14 h à 1 h

Boulevard Aristide Briand à Toul
A partir de 35 €
Pass trois jours 78 €

Accueil