Le compositeur de musiques de films Éric Demarsan, lors des répétitions au Conservatoire.
© EDG
La musique de film s’invite en marge du NJP à travers une grande soirée qui met à l’honneur les compositions des élèves du MAI, et le talent de ceux du Conservatoire régional. Avec en invité d’honneur un grand compositeur du genre : Éric Demarsan. À écouter, et voir, le 22 octobre salle Poirel sur fond de projections d’images sur grand écran, forcément.

Dans un coin de la salle, le maestro assiste discrètement à une des dernières répétitions dans l’auditorium du conservatoire. Éric Demarsan a travaillé avec de grands réalisateurs comme Jean-Pierre Melville dont il a signé la musique de l’Armée des ombres par exemple, ou Patrice Leconte pour Les Spécialistes. Quarante ans de musiques de film au compteur, il fait partie des références chez cette « espèce » particulière parmi les compositeurs. Dans l’orchestre symphonique, les élèves du conservatoire régional du Grand Nancy ont droit à ses félicitations. Après avoir écouté les extraits de ses œuvres qu’ils interprèteront lors de la soirée spéciale du NJP, il confie son émotion de les voir prises en main par de jeunes musiciens. Même s’il reconnaît être tombé dans la musique de film un peu par hasard, il a accompagné toute sa vie sa musique d’images : « Les deux doivent se répondre, la musique apporte du sens à l’image mais l’inverse est vrai aussi. » Le cinéma lui permettra aussi de toucher à tous le styles de musiques. Pour le concert exceptionnel qui mettra en valeur un dizaine d’extraits de ses œuvres, il a procédé à un sélection minutieuse : « J’ai eu la chance d’accompagner le cinéma à une époque d’âge d’or de la musique de film, en France notamment, avec Francis Lai ou Michel Legrand. C’est moins le cas aujourd’hui. Pour ce concert, j’ai choisi des musiques que le public pourra reconnaître facilement. » En première mondiale et en exclusivité, sa « Suite symphonique » sera également interprétée.

L’espace d’une soirée, la salle Poirel va donc se transformer en salle de projection. Dans le noir presque complet, un écran géant accompagnera les notes par ses images. Laurence Brygo, directrice adjointe du conservatoire voit dans la musique de film la vraie musique classique d’aujourd’hui : « Nos élèves ont entre 13 et 25 ans et sont plus habitués à Ravel ou Debussy. La musique de films les fait travailler différemment, avec beaucoup de rigueur car tous les enchaînements avec les images doivent être parfaits. C’est pour eux un exercice inhabituel, mais avec des partitions aussi belles que certains grands classiques. Tous se sont pris au jeu depuis les premières répétitions en juillet. » Un des meilleurs chefs d’orchestre de musique de film, Philippe Barbey-Lallia, fondateur de l’orchestre cinématographique de Paris a accepté de diriger les élèves dans cette aventure.

Le classique d’aujourd’hui

Cet hommage aux musiques de films célèbres de Demarsan et quelques autres tubes comme « L’ours », « Robin des bois », « 7 ans au Tibet » sera précédé d’une première partie dédiée aux compositions originales des élèves du cursus musique de film du MAI (Music Academy International). L’école nancéienne dispense la meilleure formation en France de ce genre très particulier et goûte pour la première fois au plaisir d’une collaboration avec un vrai orchestre symphonique. Parmi la douzaine d’élèves du cursus, trois ont vu leur composition sélectionnée pour cette soirée spéciale. « Composition, orchestration, marketing musical pour le cinéma, la formation que reçoivent les élèves est complète, explique Alexandre Esteban, responsable pédagogique au MAI. Leur travail pour cette soirée sera évalué par un jury de professionnel et la meilleure composition sera récompensée à la fois par un jury de professionnels et par les votes du public. C’est une mise en lumière sans précédent pour eux et un concert inédit qui scelle une collaboration exceptionnelle entre le Conservatoire et le MAI ».

INFOS PRATIQUES

Dimanche 22 octobre à 16 h 30

Salle Poirel

Tarif unique 10 € (+ frais de location)

Billetterie : Sur place, salle Poirel en semaine 13 h-17 h

http://www.digitick.fr