Alexandre Jollien, Matthieu Ricard et Christophe André
© Belhouka

Il est le philosophe aux côtés du moine bouddhiste et du psychiatre. Avec Matthieu Ricard
et Christophe André, Alexandre Jollien est le co-auteur de Trois amis en quête de sagesse, livre à succès qui confronte leurs expériences et leurs points de vue. Avant leur venue au Zénith de Nancy le 25 janvier pour leur unique conférence en province, il nous raconte leur rencontre et leurs projets.

Avant de faire partie des « trois sages » quel a été votre parcours ?

Alexandre JollienJe suis né en Suisse avec un handicap cérébral qui m’a valu un long séjour en institution spécialisée où l’on me destinait à rouler des cigares. Grâce à la persévérance de mes parents et à une immense solidarité, j’ai pu mener à terme des études de philosophie que j’ai poursuivies en Corée du Sud. Très jeune, je me suis orienté vers la philosophie pour essayer de donner sens à l’existence, de comprendre le monde et surtout de trouver la joie. En quelque sorte, c’était déjà un appel à la liberté, une invitation à s’arracher au déterminisme. Un médecin m’a conseillé d’écrire. Et en 1999, j’ai osé le grand saut. Aujourd’hui, je donne des conférences et essaie d’approfondir un art de vivre qui puise son origine dans la pratique du zen, dans la tradition philosophique et dans la mystique chrétienne.

Vous êtes philosophe, Mathieu Ricard est moine bouddhiste, Christophe André est psychiatre comment est née votre amitié ?

Cette magnifique amitié a pris naissance depuis plus d’une quinzaine d’années. Ce qui est rigolo, c’est que lors de notre première rencontre, j’avais nourri presque une hostilité envers les livres de Christophe André que je n’avais pas lus pour dire la vérité. Je me rappelle avoir, lors d’une émission télévisée, critiqué son livre Vivre heureux. De retour à la maison, à une période où je n’allais pas du tout bien, j’ai commencé à lire cet ouvrage pour y trouver de précieux outils. J’ai alors écrit à Christophe pour lui dire combien je m’étais planté, ce qui a débouché sur une amitié profonde. Un jour, il m’a convié chez lui avec Matthieu Ricard et David Servan-Schreiber et c’est ainsi que notre complicité, notre amitié spirituelle est née et allait s’approfondir d’année en année.

Vous avez tous publié plusieurs ouvrages, écrire un livre ensemble cela coulait de source ?

Ce livre est le fruit d’un nous. C’est un cadeau que de pouvoir dialoguer, approfondir une pensée, dans une solidarité et un partage continus. Dès le départ, nous avons eu l’intention d’œuvrer au bien. Cela peut paraître être un grand mot mais concrètement, c’est cette aspiration qui nous a guidés tout au long de ce beau projet qui a pu naître dans la joie, grâce au soutien inconditionnel de nos éditeurs.

« La liberté est le grand chantier
d’une vie. »

Comment avez vous choisi le thème de Trois amis en quête de sagesse ? Quels messages vouliez faire passer ?

Dans Trois amis en quête de sagesse, nous nous sommes attelés à explorer les outils, les exercices spirituels aptes à nous aider au quotidien pour traverser les hauts et les bas de l’existence. Nous avons, comme le titre l’indique, abordé les efforts, les élans et les difficultés qui jalonnent le chemin vers une sagesse, elle qui nous relie au fond du fond, à la solidarité, aux autres. En somme, tous trois, nous cheminons vers la sagesse et la liberté. Dans ces deux livres, nous avons fait le point, en toute simplicité, en glanant ce qui nous aide au quotidien.

D’où est née l’envie d’écrire un second livre ensemble ?

Nous nous sommes rencontrés dans les mon­tagnes suisses pour nous reposer et faire le point sur les mois écoulés. Soudain, les dis­cus­sions philosophiques sont reparties de plus belle, notamment sur le thème de la dépendance, celle que je traversais âprement. Matthieu a sorti un micro et des mois de travail plus tard, À nous la liberté voyait le jour.

Pourquoi avoir choisi, pour ce second livre, le thème de la liberté ?

La liberté est le grand chantier d’une vie. Cheminer vers la sagesse, c’est concrètement se détacher des passions tristes, des préjugés, des peurs, de tout ce qui nous tire vers le bas. Combien de nos journées se passent sur le mode du pilotage automatique ? De manière contingente, il se trouve que je vivais, au moment de la rédaction du livre, une dépendance affective. Cette zone de turbulence a assurément nourri notre discussion. J’étais heureux de pouvoir compter sur des éclairages aussi bienveillants et lumineux que ceux que m’ont apporté Christophe et Matthieu.

Bio express : 

1975 : 26 novembre, naissance à Sierre en Suisse

1993 : il découvre la philosophie par hasard en tombant sur un livre de Platon dans une librairie

1999 : il sort son premier livre, Éloge de la faiblesse qui obtiendra plusieurs prix, sera traduit en plusieurs langues et mis en scène par Charles Tordjman en 2005.

2004 : il obtient sa maîtrise de philosophie à l’Université de Fribourg

2016 : il publie avec Matthieu Ricard et Christophe André Trois Amis en quête de sagesse

2019 : 23 janvier, sortie de À nous la liberté ! co-écrit avec Christophe André et Mathieu Ricard

INFOS PRATIQUES : 

Conférence au Zénith de Nancy : Trois amis en quête de sagesse 

Vendredi 25 janvier à 20h

 Tarifs:  29,50 € à 55 €

Tél. 03 83 19 15 15