© Grand Nancy

Sculptures en ville : Le faubourg refait sa tête de l’art

L’opération Le Faubourg en Tête de l’Art qui anime le quartier des Trois Maisons revient après une année d’absence pour une septième édition. Douze artistes exposeront leurs sculptures en ville et rencontreront le public les 22 et 23 septembre.

Au commencement, une simple réunion des trois sculpteurs dans les jardins de la Citadelle. À l’arrivée, un grand rendez-vous culturel et festif comme Nancy en a le secret, pour animer ses quartiers et mettre en contact ses artistes et ses habitants. Pendant deux jours, la partie du quartier entre les portes de la Craffe et de la Citadelle devient un musée à ciel ouvert dédié à la sculpture. « Notre ambition est de démontrer que l’art contemporain a toute sa place dans le milieu urbain, explique Jean-Pierre Laumond, président de l’association du Faubourg en Tête de l’Art. La rue devient une vitrine de choix pour les œuvres des artistes conviés. 

Parmi les artistes invités cette année, des fidèles de la première heures, fers de lance de la sculpture nancéienne comme Jean No ou Gé Pellini, mais aussi le belge Go Jeunejean et son étonnant univers inspiré de la science-fiction des années cinquante. Lieu d’exposition et de vente, l’événement sera rythmé pendant ces deux journées par deux groupes de musique autour de la traditionnelle buvette sous la porte de la Craffe.

Samedi 22 septembre de 11h à 20h et dimanche 23 septembre de 10h à 19h.

Rue de la Citadelle, Trois-Maisons.
Entrée libre.

Jardins de ville, jardins de vie au Domaine de Montaigu

Grande fête des écogestes, Jardins de ville, Jardins de vie revient pour une nouvelle édition. Animations et marché écoresponsables, défilé de robes en matériaux réemployés, visites du Musée de l’Histoire du fer et du château de Montaigu…Cette 14e édition  réunit plus une centaine d’exposants et de nombreuses animations ayant trait à la préservation de l’environnement : réparation, lutte contre le gaspillage almentaire…

Au programme :

RENCONTRES ET ÉCOGESTES

Un grand marché écoresponsable : producteurs locaux, artisans, associations… Des conseils sur les bons gestes et des infos pratiques avec les maîtres composteurs, les ambassadeurs de la prévention et du tri, la Maison de l’Habitat et du Développement Durable et les stands des communes. Un espace sur la nature en Lorraine avec la Métropole du Grand Nancy, le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, le Parc Naturel Régional de Lorraine et le CPIE Nancy-Champenoux. Prenez place sur les chaises longues pour un voyage sonore, avant d’apprendre à préserver la biodiversité !

VILLAGE DE LA RÉPARATION

La MJC Lorraine et ses bénévoles vous aideront à réparer vos objets du quotidien : cafetière, radio, aspirateur… Apportez-leur vos objets (sauf les téléphones et les ordinateurs). Retrouvez d’autres associations en lien avec la réparation et le réemploi, comme le réseau de Repair Café du Grand Nancy, Zéro Déchet Nancy, Tricot Couture Service.

VISITES GUIDÉES DU CHÂTEAU DE MONTAIGU

Samedi et dimanche à 10h, 11h ET 12h Passez du XVIIIe au XXe siècle en parcourant les pièces de ce château, ouvert au public jusqu’en octobre.

LES JARDINS DE CRÉATEURS

Défilé de mode samedi et dimanche à 16h, découvrez des tenues en matériaux réemployés, conçues par des créateurs de mode. Ce temps fort montre l’utilisation créative d’objets du quotidien que l’on a l’habitude de jeter.

Samedi 22 et dimanche 23 septembre de 10h à 19h au Domaine de Montaigu

Entrée libre

Navette et parking gratuits depuis le Parc des Expositions à partir de 10h.

http://www.grandnancy.eu

À Toul, le peintre Kaza expose sans masque 

Ses tableaux inaugurent la deuxième exposition de la Petite Boucherie à Toul, nouveau lieu d’expression artistique contemporain. Le peintre lorrain se révèle enfin à domicile, avec son style varié entre masques figuratifs, formes féminines et art abstrait.

Son nom d’artiste raconte un peu son histoire. Quand le petit garçon, né à Casablanca d’une mère espagnole et d’un père français, débarque à l’âge de 14 ans à Nancy, ses camarades lui donnent un surnom amical. Il vient de Casablanca, ce sera donc Casa, puis Kaza. Il n’utilise quasiment jamais son vrai nom, Henri Lunker, celui qui l’a accompagné pendant sa première partie de carrière, celle de consultant en communication et de graphiste. Il y a sept ans, il décide de tout plaquer pour enfin se consacrer à sa passion de la peinture. « Je cherchais avant tout lieu pour installer un vrai atelier. J’ai eu un coup de foudre pour une maison à côté de Charmes, raconte Kaza. C’est à partir du moment où je me suis retrouvé dans ce grand atelier à l’étage, avec ses vastes fenêtre que ma peinture à pris son essor, comme mon inspiration. »

Ne demandez pas à Kaza quel est son style de prédilection. Cet autodidacte, se fie plutôt à son instinct, à son envie. Dans un style qui marie Matisse au street art, il commence par peindre des femmes : « Je recherche l’harmonie et je cherche à faire jaillir une émotion. Tant pis… et même tant mieux si les gens n’aiment pas. » Kaza aime travailler par séries. Il commence celle des masques, très colorés, d’inspiration africaine entre l’art brut et la BD un peu par hasard, lui qui peignait plutôt des formes féminines. Les tableaux ont accroché le regard de visiteurs lors d’une exposition à Lausanne. « Le succès des masques m’a complètement échappé, mais c’est avec toujours la même envie que je travaille dessus depuis six ans, multipliant les expressions et les supports. » En partie grâce à ces masques, qui seront exposés à Toul, Kaza commence à vivre de la peinture.

Dans sa quête de l’émotion, Kaza s’attaque aussi à une série sur la beauté des femmes de plus de cinquante ans. Son exposition à la Petite Boucherie le séduit, lui qui a assez peu exposé en Lorraine. « Finalement, il est presque plus facile d’exposer à l’étranger quand on bénéficie d’un réseau solide. Venir ici, à la rencontre d’un public qui m’est proche, me réjouit vraiment. »

 Du 22 septembre au 26 octobre Galerie d’art La Petite Boucherie à Toul

http://www.kaza-do.com

Nancy fête la gastronomie

Nancy surprend vos papilles tout le week-end avec la 7e édition de la fête de la gastronomie, du 21 au 23 septembre ! De nombreux professionnels viennent partager avec vous leur talent et leur savoir-faire mais aussi leur passion pour le terroir lorrain.

 Un village gourmand, place Charles III

Retrouvez 37 stands pour découvrir la richesse des produits locaux : confiseries, confitures, bonbons, charcuterie, fromages, bières artisanales, ils vont vous faire saliver ! Et avec l’association Saveurs Paysannes, 9 producteurs vous feront partager leur goût de l’authenticité sur les stands du marché fermier. Les amateurs de bières seront comblés avec les brasseurs qui vous feront déguster leurs créations.

Au programme :

Vendredi de 11h à 14h30 au Plateau de Haye
Les commerçants du plateau vous proposent des animations et dégustations pour égayer votre pause déjeuner.

Vendredi de 18h à 21h au Marché central
Ouverture nocturne du marché central animée par Velvet Swing, on démarre le week-end en toute convivialité.

Vendredi de 16h à 18h, samedi de 11h à 16h et  Dimanche de 11h à 17h, place Charles III:  astuces et tours de mains ! Le chef du restaurant Cook-Ki vous propose des cours de cuisine.

Samedi de 11h à 14h dans l’allée centrale du marché
L’amicale des boulangers retraités de Meurthe-et-Moselle vous propose une tourte aux grenouilles géante de 6 mètres de long. Le produit de la vente ira au profit de l’association ARTC Nancy Lorraine (recherche sur les tumeurs cérébrales). Soyez généreux avec votre estomac et soutenez la recherche.

Dimanche de 10h30 à 15h au Marché Central,  brunch dominical au restaurant l’Impromptu.

Programme complet ➡️ https://bit.ly/2xM4qnx

Accès libre