© DR

Trois musiciennes professionnelles, passionnées de chansons et de comédies musicales forment le trio Les Nanas dans l’Rétro aux couleurs sépia et à la fraîcheur d’antan. Leur répertoire nous invite à redécouvrir des mélodies qui ont fait l’histoire de la chanson française.

Chemisiers très fifties, longues jupes à fleurs et sourires bien accrochés sur de jolis visages, Les Nanas dans l’Rétro ont décidé d’attaquer la chanson par la face « bonne humeur ». Avec elles, la nostalgie est pétillante et le voyage dans le temps, une promenade fleurie. Noémie François, installée à Nancy, est à l’origine de la création du trio féminin en 2015 : « Je sortais de trois ans de tournée avec la comédie musicale Mamma Mia dans tous les Zéniths de France. Trois ans passionnants mais qui m’ont laissée épuisée physiquement et mentalement. Je me demandais même pourquoi je faisais ce métier, j’avais besoin de retrouver la flamme… Une fois le rythme retombé, j’ai été chef de chœur pour des retraités. Un boulot alimentaire mais qui correspondait assez bien à mon envie de reconnexion. Quand une dame m’a demandé d’interpréter la chanson L’amant de Saint-Jean ça a fait tilt. Cela m’a rappelé ces chansons qui ont bercé mon enfance – ma mère était chanteuse d’orchestre – comme celles de Charles Trénet, de Joe Dassin, de Michel Jonasz… »

Autour d’une table de bistrot avec des copines, le projet mûrit. Alors qu’elles s’amusent à chantonner quelques notes, un serveur qui passe par là est séduit et les encourage. Quelques semaines et de nombreuses vocalises plus tard, le projet des Nanas dans l’rétro est né. Ce sera un trio, harmonisé à trois voix et orchestré au minimum.

« L’univers des années 30 à 50 me plaît, mais je ne voulais pas qu’on s’arrête à une période trop précise. C’est donc tout le XXe siècle que nous souhaitons faire découvrir. Et si nous sommes aussi dans le créneau de l’événementiel, en animant des conventions ou des soirées, nous n’avons pas cédé à la facilité. Des costumes aux accessoires en passant par l’interprétation, nous avons choisi la précision et le professionnalisme. Rien n’est laissé au hasard », détaille Noémie.

En spectacle, l’expérience de la comédie musicale permet au trio d’offrir un peu plus que de la musique : théâtre et danse viennent enrober le tour de chant. Ray Ventura et les collégiens, Trénet, Montand, Brassens, mais aussi Gainsbourg ou Nougaro, le répertoire est varié : « l’idée est de retrouver l’esprit et la gaieté des bals dans les guinguettes des bords de Marne, où les gens se réunissaient pour danser ensemble dans une atmosphère de fête. Sans artifices, dans un vocabulaire à la fois raffiné et à la portée de tous, les chansonniers de l’époque racontaient des détails, des émotions, des petits riens de la vie de tous les jours qui nous parlent encore aujourd’hui.»

Après un premier disque, le trio s’est déjà remis au travail pour un prochain EP, jonglant entre comédie musicale à grand spectacle et passages sur scène plus intimes avec Les Nanas dans l’Rétro. Depuis qu’elle a quitté Paris pour la Lorraine, Noémie a retrouvé la flamme et fourmille d’idées. Elle envisage de créer des chorales de nanas partout en France. La première pourrait voir le jour à la rentrée dans une MJC nancéienne.

http://www.lesnanasdanslretro.com