© Rémi Malingrëy

Un grand rendez-vous festif et créatif en extérieur en plein mois de février, c’est
le chaleureux défi relevé par la MJC des 3 Maisons pour la deuxième édition de son Palace d’hiver. Ouvert à tous, décalé et décoré, il est le fruit d’ateliers participatifs.

Àforce d’observer le riche calendrier des rendez-vous proposés tout au long de l’année, les responsables de la dynamique MJC des Trois Maisons s’étaient rendus à l’évidence : il y avait comme un trou au milieu de l’hiver. « Entre le festival Pop Up en décembre et La Bibasse en mars, hiver Lorrain oblige, c’était le calme plat », explique Nadine Royer, directrice de la MJC. Depuis l’an dernier, la chose est réparée et de la plus folle des façons : tout le monde est convié à se faire beau, « à se parer de colliers de perles et autres colifichets tout en gardant ses bottes et ses couvre-chefs pour rejoindre le Palace ». L’idée est née autour de l’un des braseros de Camille Tourneux qui habite le quartier. Après une première édition réussie, la seconde poursuit la fête avec la même recette.

Trois points de départ sont proposés pour une déambulation en lumière et en musique dans les rues des quartiers. Une joyeuse procession pour rejoindre les jardins de la MJC décorés et transformés en Palace très classe pour l’occasion : tapis rouge, grands lustres et bougies composent une partie du décor. « La MJC aime recevoir mais aussi partir à la rencontre des gens du quartier et d’ailleurs. Pour le Palace tout le monde participe : les artistes qui ont leur atelier dans l’ancienne école – comme Daniel Mestanza ou Thomas Milanese – les bénévoles, les enfants et même les habitants ! Tout est fabriqué à partir d’objets de récup : bouteilles en plastique, bouchons colorés ou en liège… mais il y a une charte, il faut que ce soit merveilleux ». Loin d’une improvisation de bric et de broc, le Palace d’hiver rend hommage au travail des plasticiens du site tout en maintenant ce lien étroit avec la population, qui est la marque de fabrique de la MJC des 3 Maisons. Le public est invité à venir participer à ce banquet à ciel ouvert en apportant son met préféré, tartes, soupes, gâteaux ou chips à partager autour d’un brasero. « L’an dernier, nous avons été surpris par l’engouement du projet, malgré le temps de saison… Cette nouvelle édition réserve son lot de surprises. » Une belle façon de faire un pied de nez à la grisaille et de poser un souriant masque baroque à la morosité trop à la mode en ce moment.

INFOS PRATIQUES :

Samedi 2 février à 18h

Trois points de départ : cours des Cadières, parvis de l’église Saint- Fiacre et Porte de la Craffe – Gratuit

http://www.mjc3maisons.fr