© DR

Après avoir soufflé sa quarantième bougie l’an dernier, le salon littéraire nancéien revient plus fringant que jamais. Dédicaces, rencontres, débats ou signatures, les trois jours qui sonnent la rentrée littéraire en France auront lieu les 13,14 et 15 septembre prochain.

Il y a des années comme ça, où l’on aime entendre rimer les mots Nancy et prix. Celle qui vient de s’écouler a vu passer sur les plateaux télé un jeune auteur nancéien, Nicolas Mathieu, lauréat du prix Goncourt. Habitué du Livre sur la Place, il était l’an dernier un simple auteur, humble, ravi de rencontrer ses lecteurs sous la grande tente et de dédicacer ce qui allait devenir le roman le plus envié de l’automne. C’est que depuis toujours, Nancy rime avec Goncourt et ses académiciens qui viennent y donner le coup d’envoi de la rentrée littéraire.

Au pays des lettres, les nombres sont impressionnants : plus de 600 auteurs présents, des dizaines de lectures et autant d’entretiens ou de tables-rondes. Et ce n’est pas parce que cette rentrée littéraire s’annonce comme la plus pauvre en nombre de parutions depuis vingt ans avec « seulement » 524 nouveaux livres que le salon nancéien lèvera le pied. Cette 41e édition a été placée sous la présidence de Laurent Gaudé, lauréat du
Goncourt en 2004. Le public pourra le rencontrer dès le vendredi et apercevoir, pour la première fois également, la nouvelle commissaire générale du Livre sur la Place,
Marie-Madeleine Rigopoulos, qui succède à Françoise Rossinot à ce poste depuis 2011.

Parmi les temps fort de cette nouvelle édition, les amateurs de philosophie se réjouiront de la présence de Michel Onfray qui sera l’invité du grand entretien de Franz-Olivier
Giesbert. Ils évoqueront le thème de la dictature et les nouvelles formes qu’elle peut prendre aujourd’hui. Côté star de l’édition, outre le fidèle éric-Emmanuel Schmitt qui viendra présenter son nouveau livre, Journal d’un amour perdu, Michel Bussi, l’un des auteurs les plus lus – plus de 8 millions d’exemplaires vendus – traduit en 34 langues, adapté au cinéma ou la télévision, devrait attirer les foules du côté de l’Hôtel de Ville le samedi.

À noter également, ces rencontres « inattendues », qui mettent en dialogue deux personnalités venues de milieux différents. Philosophie et bande-dessinée, avec étienne Klein et Enki Bilal, journalisme et musique avec Laurent Joffrin et Abd Al Malik. La 41e édition mettra aussi en lumière l’un des genres préférés des Français : le polar et ses deux stars du moment, Jean-Christophe Grangé et Franck Thilliez .

En clôture du Livre sur la Place, Fanny Ardant, sera sur la scène de l’Opéra national de Lorraine, une avant-première nationale de La Passion suspendue. Un spectacle basé sur le livre éponyme né des entretiens de Marguerite Duras avec Leopoldina Pallotta della Torre.

INFOS PRATIQUES :

Le Livre sur la place

Les 13, 14 et 15 septembre

Place de la Carrière
Nancy – Entrée libre
http://www.lelivresurlaplace.fr