© DR

Pour son premier one-man show, Arthur Jugnot a choisi de s’inspirer de son tout nouveau rôle de jeune papa. Un spectacle drôle et touchant qui aborde le thème des « nouveaux papas », entre émerveillement et exaspération. Après avoir séduit le public d’Avignon et de Paris, sa tournée passe par Toul.

Vous êtes comédien, metteur en scène, directeur de théâtre… Qu’est-qui vous a poussé à rajouter le one-man show à toutes ces casquettes ?

J’ai eu un coup de cœur pour le texte qu’on m’a fait découvrir il y a quelques années. À l’origine c’est un spectacle islandais signé Bjarni Haukur Thorsson qui parle du séisme qu’est l’arrivée d’un bébé dans un couple et des affres de la paternité. Quand je l’ai lu, mon fils Célestin avait tout juste un an et cela m’a donné envie de me moquer du papa que je suis.

Entre un papa islandais et un papa français y a-t-il beaucoup de différences ?

Pas vraiment en fait… La paternité est un thè­me universel, les angoisses sont les mêmes, les émotions et le manque de sommeil et les questions sur l’éducation aussi. La preuve le texte a été adapté dans quinze pays différents ! Bon, il y a quand même pas mal de travail d’adaptation et avec Sébastien Azzopardi – metteur en scène et jeune papa aussi – on a rajouté quelques anecdotes personnelles et remis tout ça à la sauce française sur quelques détails. Le papa islandais a un souci récurrent avec ses pneus neige, nous pas vraiment…

C’est la première fois que vous êtes seul sur scène, l’expérience vous plaît ?

C’est vrai que j’ai plus l’habitude de la troupe mais Moi Papa ? est loin du stand up, c’est un vrai spectacle à cheval entre le théâtre et le one-man show, avec pas mal de vidéos. On rit beaucoup mais on est émus aussi. Et on se pose en filigrane la question : « c’est quoi être papa aujourd’hui ? » Avoir un enfant c’est un peu comme traverser l’océan en peine tempête. Si on est prévenu on met un ciré jaune et des bottes et tout se passe bien ! Encore faut-il être prévenu…

Avec un tel nom de spectacle on vous parle aussi de votre père ?

La pièce originale s’appelait Papa ! J’ai changé le nom sinon on aurait pensé que je faisais un spectacle hommage à mon père… En fait les gens viennent surtout me dire qu’ils se reconnaissent dans pas mal de situations et me racontent leur expérience de paternité. C’est drôle, je pourrais écrire la suite du texte sans passer par la case deuxième enfant !

INFOS PRATIQUES :

Moi Papa ?
à l’Arsenal à Toul
32 € à 35 €
03 83 19 15 15