© DR

Sa voix rauque et son humour cash font le succès de Chantal Ladesou
qui revient seule en scène avec son one woman show On the road again. Sa carrière, son mari, son nouveau rôle de grand-mère, les vieux… la tornade blonde
dézingue sec et on aime ça !

Cinéma, scène, radio, théâtre… Vous êtes partout ! Quel est votre secret ?

C’est vrai que c’est fou ce qui m’arrive… En ce moment on m’aime et c’est tant mieux, je ne vais quand même pas me plaindre ! Il n’y a pas de secret. De la chance un peu et surtout beaucoup de travail, mon secret c’est que je ne lâche rien et que je fais ce qui me plaît comme ce nouveau spectacle. Son titre est un clin d’œil à une chanson de Johnny Cash que j’adore et la réponse que je fais aux gens qui me demandent comment je fais pour tout concilier : avec moi c’est on the road again !

De quoi parle votre show ?

C’est un peu la suite du précédent mais je m’y livre plus. Je parle de ma vie, de ma carrière – et de mon premier rôle au cinéma, oui tout arrive ! – de ma famille, de mon rôle de grand-mère et beaucoup de mon mari.

Il en prend pour son grade, ça ne le dérange pas ?

Ça le fait marrer et puis la plupart du temps il dit que ce n’est pas de lui que je parle… Ça fait plus de 43 ans qu’on est mariés, Michel vit les choses passionnément et ça donne souvent des situations cocasses qui m’inspirent. C’est un sketch sur pattes ! Il ne travaille plus et m’aide beaucoup. C’est un peu mon manager, mon manager de l’amour… C’est important d’être deux quand on est seule sur scène.

Vous avez toujours aimé faire rire ?

Enfant je faisais marrer tout le monde, à la récré je faisais des petits spectacles pour mes copains. J’étais très timide et pourtant je ne me voyais pas faire autre chose que du théâtre. Et puis comme je ne me trouvais pas très jolie je faisais tout pour faire rire les garçons. Aujourd’hui je suis drôle ET belle, ça me coûte assez cher ! Faire rire, c’est une vraie drogue.

On vous parle souvent de votre âge, ça vous ennuie ?

J’ai longtemps tout fait pour le cacher et puis mon frère a lâché ma date de naissance pendant une interview à Tourcoing. Du coup je suis obligée d’assumer ! J’en joue pas mal dans le spectacle, les gens adorent se moquer des vieux… Et puis je suis grand-mère alors je ne peux plus jouer les jeunettes…

On vous imagine en grand-mère déjantée, c’est le cas ?

Je suis une grand-mère beaucoup plus classique que ce que l’on imagine. Un peu gâteuse, assez gâteau et branchée lecture. Je les emmène au parc mais c’est moi qui fais du toboggan ! Ce qui est bien avec les petits-enfants c’est qu’on peut leur faire faire plein de choses interdites par leurs parents.

Après 40 ans d’une carrière bien remplie, avez-vous encore des envies à réaliser ?

Plein d’envies ! Réaliser un film, écrire une pièce… jouer un rôle à contre-emploi, pourquoi pas. Je ne le cherche pas mais si on me proposait un beau rôle de mère-courage, dans un registre dramatique, ça ne me déplairait pas. Mais bon, il faut vraiment que le rôle soit top !

L’année 2020 s’annonce-t-elle aussi riche que 2019 pour vous ?

Je vais tourner le numéro 3 de C’est quoi cette mamie ? Et j’ai un autre film en cours. Et puis toujours Les Grosses Têtes, la scène… Je ne suis pas prête pour la retraite, la dernière vieille sur scène ce sera moi !

INFOS PRATIQUES :
Jeudi 12 décembre à 20h
Salle de l’Arsenal à Toul
Tarif : 39,80€
http://www.anim15.com