Paul Dewandre et Thierry Garcia dans Mars & Venus
© Stéphane Kerrad

Avec une nouvelle version de son spectacle « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus », l’humoriste belge Paul Dewandre revisite les relations de couple entre acidité et bienveillance. Pour la première fois, il est accompagné d’un imitateur sur scène.

La genèse de ce spectacle est assez particulière, comment vous êtes vous retrouvé sur les planches ?

 C’est vrai que rien ne me prédisposait à monter sur scène… Dans une autre vie j’ai créé une compagnie aérienne en Belgique. Rien à voir avec la scène et la psychologie ! Et puis, il y a 20 ans, j’ai assisté à une conférence de John Gray. Quand j’ai vu le thème, je me suis dis « encore un truc pour les Américains divorcés quatre fois ». J’ai tellement aimé que j’ai changé de vie pour animer des ateliers, des séminaires et des conférences sur le couple. Monter sur scène a été une évidence.

Que vient chercher le public ? Rire, comprendre ?

Un peu des deux ! Ce spectacle est la preuve qu’on peut parler de choses importantes sans être grave. Le spectacle permet aux gens de rire et de prendre ce qu’ils veulent. Je ne détiens pas la vérité sur le couple mais en rire, c’est déjà mieux le comprendre. L’idée est d’avancer sur l’égalité hommes-femmes, une égalité dans le respect des différences.

Depuis les deux premiers spectacles, il y a eu le mouvement « Balance ton porc », « #Metoo »… les relations des couples ont-elles beaucoup changé ?

Evidemment. Mais il y a des choses qui restent intemporelles et universelles. On a beau aller vers plus de parité, plus d’égalité, les hommes et les femmes resteront toujours différents. Avant, la société imposait un schéma de couple, aujourd’hui toutes les formes de couples sont respectées, l’amour est pluriel.

Dans ce nouveau volet vous êtes accompagné pour la première fois, vous vous sentiez seul ? 

Pour tout vous dire, j’avais prévu de m’arrêter là et de passer à autre chose et j’ai rencontré Thierry Garcia… Six mois plus tard nous avons commencé à travailler sur Mars & Vénus 3, un sacré challenge car il fallait y intégrer les imitations de Thierry. Le texte a été réécrit en fonction de ses personnages et cela lui donne une nouvelle dimension. Quand c’est Bigard ou Lucchini qui prennent la parole, ça permet de dire les choses différemment. L’imitation sert le propos.

Et vous Thierry, comment êtes-vous arrivé dans l’aventure ?

Comme beaucoup de mecs, c’est ma femme qui m’a emmené voir Mars & Vénus. Et j’avoue que je n’étais pas très chaud… Quand nous avons décidé de travailler ensemble, j’ai choisi des voix qui pouvaient apporter quelque chose au propos de Paul. Ils sont 15, de Didier Deschamps en coach de couple à Enrico Macias en passant par Chantal Ladesou ou Cristina Cordula à donner leur avis. C’est très bienveillant et l’alchimie clown blanc et Auguste fonctionne bien.

Y aura-t-il un Mars & Vénus 4 ? 

Je pense que je vais vraiment m’arrêter au numéro 3 ! J’ai envie de faire autre chose… Je suis en train de terminer un livre sur le bonheur qui sortira en février et qui sera suivi d’un spectacle ! On ne se refait pas… EDG

INFOS PRATIQUES :

Dimanche 26 janvier

Salle Poirel – 42 €

http://www.label-ln.fr