© Fotolia

Opter pour des fenêtres performantes c’est l’assurance d’un confort thermique et acoustique optimal. C’est également l’occasion de changer de style en l’adaptant à votre intérieur. Mais avant de sauter le pas, il convient de se poser les bonnes questions.

Avoir une qualité de vie appréciable chez soi passe par une bonne isolation thermique et celle-ci n’est possible qu’avec des vitrages adaptés. Les vitrages à isolation thermique permettent une maîtrise de la température ambiante, sans déperdition de chaleur. Les fenêtres performantes sont généralement équipées de double, voire même de triple vitrage. Les zones vides entre chaque vitrage contiennent un gaz isolant comme l’argon (gaz à faible conductivité thermique de par sa densité). Avec des vitres épaisses, il voit sa performance encore renforcée, vous faisant oublier la sensation de verre froid responsable de l’augmentation du thermostat de votre chauffage !

Le vitrage n’est pas le seul élément dont il faut tenir compte pour assurer une bonne isolation. Il ne faut pas négliger la structure de la fenêtre qui doit être de qualité, quel que soit le matériau choisi : bois, PVC, aluminium ou un mixte bois/aluminium. Vous pouvez apprécier ces performances avec les coefficients AEV (Air, Vent, Eau). Quant à la qualité de pose, elle fait en grande partie le succès de l’isolation. Enfin, les finitions : l’étanchéité des joints doit être parfaite, l’encadrement et les battants bien ajustés.

Quelques chiffres pour comprendre

– 10 à 15 % des déperditions de chaleur proviennent des ouvertures
– si les coefficients thermiques sont inférieurs à 1,4 W/m2.K, les menuiseries sont performantes
– 80 % de gain énergique avec une menuiserie performante par rapport à un simple vitrage
– 10 à 30 % d’économies de chauffage

Bon à savoir

Le coefficient thermique Uw correspond à l’isolation thermique de la fenêtre. Le coefficient Uw mesure la capacité du vitrage à se protéger des variations de températures en hiver et été. C’est donc une donnée essentielle quant aux performances d’isolation de vos fenêtres : plus le coefficient Uw est bas, plus la fenêtre est isolante. L’unité de mesure est le watt/m2 pour 1°C de différence de température entre l’intérieur et l’extérieur.

  • Classe A+ : Uw ≤ 1.2 W/m2.k
    Classe A : Uw ≤ 1.4 W/m2.k
    Classe B : Uw ≤ 1.6 W/m2.k
    Classe C : Uw ≤ 1.8 W/m2.k
    Classe D : Uw ≤ 2 W/m2.k
    Classe E : Uw ≤ 2.2 W/m2.k
    Classe F : Uw ≤ 2.2 W/m2.k

Les aides financières

Depuis le 1er novembre 2007, la réglementation requiert des niveaux de performance thermique pour les fenêtres lors de leur remplacement (double vitrage à isolation renforcée, etc.). Une exigence qui suppose des travaux plus onéreux, mais ouvre également droit à un crédit d’impôt de 25 % à 40 % selon les cas. En outre, le changement des fenêtres peut faire l’objet d’aides publiques ou de prêts délivrés sous certaines conditions. Contactez votre Espace Info Energie (EIE sur renovation-info-service.gouv.fr) afin de savoir si vous pouvez bénéficier d’aides de votre région, département ou encore de votre collectivité : subvention pour l’amélioration du confort dans l’habitat privé (ANAH), prime à l’amélioration de l’habitat (PAH) de la DDE, prêt Rénovation EDF, prêt Pass-Travaux, etc. Il est cependant impératif de faire ces démarches avant le début des travaux. Enfin, lorsque la pose est effectuée par un professionnel, vous bénéficiez d’une TVA à taux réduit (5,5 %).