En classe de troisième, la vie professionnelle semble loin et floue. Et pourtant, un premier choix d’orientation va bel et bien devoir se faire. Les nombreuses filières existantes doivent être envisagées par l’élève et sa famille. L’adolescent est accompagné par les enseignants durant toute l’année de troisième pour prendre la bonne décision d’orientation.

  1. Les vœux d’orientation : après un premier trimestre de réflexion et de discussion en entretien individuel de formation (EIF) avec le professeur principal et le conseiller d’orientation, le collégien y voit plus clair. Au second semestre il pourra formuler des vœux provisoires. Avec sa famille, il va indiquer ses demandes sur une fiche de dialogue. Le conseil de classe formule ensuite de son côté des propositions provisoires d’orientation pour l’élève.
  2. Le dossier de demande d’affectation : au troisième trimestre, ce dossier devra être rempli en indiquant les établissements et les spécificités souhaités. Attention à la hiérarchisation de l’affectation souhaitée, il faudra prendre en compte l’ordre des vœux indiqués. Le conseil de classe valide ou non le premier choix en juin. Si un désaccord persiste entre la famille et les enseignants, une commission d’appel arrêtera la décision finale
  3. Le brevet des collèges : le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. À partir de 2017, l’obtention du diplôme national du brevet (DNB) repose sur le contrôle continu et trois épreuves obligatoires passées en fin du cycle 4 (classe de troisième) : une épreuve orale pendant laquelle l’élève présente un projet travaillé dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) ou d’un des parcours éducatifs, permettant notamment d’évaluer la qualité de l’expression orale ; une épreuve écrite portant sur le français, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique ; une épreuve écrite portant sur les mathématiques, les sciences de la vie et de la Terre, la physique-chimie et la technologie. L’attribution du brevet ne conditionne pas l’accès à une classe supérieure en fin de troisième.

Les voies de formation

Plusieurs options sont envisageables à la sortie de la troisième. Soit l’élève veut entrer rapidement dans la vie active, soit il souhaite se tourner vers un enseignement supérieur. Dans le premier cas, le collégien pourra s’orienter vers un lycée professionnel ou un CAP (certificat d’aptitude professionnel). Dans le second cas, il pourra demander d’intégrer une seconde générale ou technologique.

ZOOM : quelques chiffres

89 postes d’enseignants supplémentaires pour la rentrée 2017 en Lorraine

26 collèges et lycées à Nancy dont 13 établissements privés

14 500 enfants scolarisés environ à Nancy

12,4 millions d’élèves fréquentent les écoles, collèges et lycées en France

861 000 enseignants encadrent les élèves français