L’apprentissage se définit comme une alternance basée sur un enseignement théorique en centre de formation d’apprentis (CFA) ou en établissement de formation et un enseignement du métier chez l’employeur avec lequel l’apprenti a signé son contrat.

Cette formation est tournée vers le savoir-faire. L’apprentissage a deux avantages majeurs: l’obtention rapide d’un diplôme spécialisé et l’acquisition de bases solides grâce à une première expérience professionnelle. Toute entreprise du secteur privé, y compris les associations, peut embaucher un apprenti si l’employeur déclare, prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage.

À ce titre, l’employeur doit notamment garantir que l’équipement de l’entreprise, les techniques utilisées, les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité, les compétences professionnelles et pédagogiques du maître d’apprentissage sont de nature à permettre une formation satisfaisante. Le secteur public non industriel et commercial (dont les 3 fonctions publiques) peut également recourir à l’apprentissage depuis la loi du 17 juillet 1992 codifiée par la loi du 8 août 2016.

160 spécialités de CAP

Le certificat d’aptitude professionnelle donne une qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié dans un métier déterminé. Il se prépare en deux ans après la classe de troisième et est le premier niveau de diplôme de la filière professionnelle. Il existe environ 160 spécialités de CAP dans les secteurs industriels, commerciaux et des services. Les diplômés peuvent s’engager dans la vie active ou continuer leurs études après l’obtention de leur diplôme. Près des 2/3 des titulaires d’un CAP privilégient l’accès à l’emploi.

Le CAP, pour qui ? Les jeunes âgés de 16 à 25 ans  révolus. Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 25 ans (les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise). Depuis la loi du 8 août 2016, chaque région a la faculté d’ouvrir l’apprentissage jusqu’au 30 ans des postulant(e)s.

Les jeunes de moins de 15 ans ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3e) comme stagiaire de la formation professionnelle, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis et entrer en apprentissage dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans et
un jour.

un DUT, Après le bac technologique

Le diplôme universitaire de technologie est un diplôme universitaire national de l’enseignement supérieur français. Contrairement au CAP, le DUT se prépare après l’obtention du bac technologique. La formation, sur quatre semestres, alterne CM (cours magistraux), TD (travaux dirigés) et TP (travaux pratiques). Certains IUT offrent la possibilité de suivre la formation sous contrat d’apprentissage, en alternant des périodes de cours avec des périodes en entreprise. Les titulaires de DUT sont très recherchés sur le marché du travail, notamment dans les secteurs industriels et commercial. Cependant, la plupart d’entre eux poursuivent leurs études.