© AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

(Relaxnews) – Après Bentley, Lamborghini, Rolls-Royce et Aston Martin, c’est au tour de Ferrari de plancher sur son tout premier SUV, attendu pas avant 2022. Les grandes lignes du projet commencent à filtrer.

Début 2018, Ferrari annonçait officiellement travailler sur un premier SUV, qui devait à l’origine être commercialisé en 2020 mais qui a finalement été repoussé à 2022. Car le défi est bien plus grand que prévu pour Ferrari, qui ambitionne de proposer « le SUV le plus rapide du marché ». Ce titre officieux est actuellement détenu par le Jeep Grand Cherokee Trackhawk et ses 707 ch !

Ce projet, connu jusqu’à présent sous le nom de code « Purosangue » (« Pur-sang »), est cependant encore bien secret. Interrogé par Autocar, le directeur de la technologie chez Ferrari Michael Leiters a confirmé que le défi consistait à ouvrir un nouveau segment pour Ferrari : « Je pense que nous avons trouvé un concept qui, d’un côté, est un véritable SUV et qui convaincra les clients de l’utiliser, mais de l’autre se différencie énormément des modèles existants ».

Au total, pas moins de 15 nouvelles Ferrari devraient sortir d’ici 2023, réparties en deux catégories : les supercars à moteur arrière central et les autres à moteur avant, y compris ce nouveau SUV. Toutefois, rien n’a filtré sur la motorisation choisie (V6, V8, V12 ou hybride) pour ce SUV, le tout électrique semblant exclu.

Outre le choix de la motorisation, de nombreux défis restent à relever, comme définir s’il s’agira d’une 2 ou 4 roues motrices, travailler sur les suspensions ou encore assurer le confort à bord, le tout sans perdre en sportivité.

Ferrari a donc encore trois bonnes années de travail avant de venir affronter le Bentley Bentayga, le Lamborghini Urus, le Rolls-Royce Cullinan ou encore l’Aston Martin DBX.

source AFP-Relaxnews