© welcomia / IStock.com

(AFP) – Le marché automobile européen a démarré l’année 2019 par un recul de 4,6% des immatriculations en janvier sur un an, enregistrant sa cinquième baisse mensuelle de suite, d’après des statistiques publiées vendredi.

Les groupes français ont fait un peu mieux que la moyenne. Les livraisons de PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) ont diminué de 1,9% et celles de Renault (avec Dacia, Lada, Alpine) de 0,7%, selon les chiffres de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

Avec 1,2 million de voitures neuves mises sur les routes de l’Union européenne, le marché enregistre tout de même son « deuxième meilleur mois de janvier depuis 2009 », note l’ACEA dans un communiqué.

L’association avait annoncé mercredi qu’elle prévoyait sur l’ensemble de l’année 2019 un marché automobile européen « stable », soit « un taux de croissance de moins de 1% » pour un volume restant proche des 15 millions de véhicules.

Jugeant la situation internationale particulièrement incertaine, l’ACEA avait exprimé son inquiétude face au risque de Brexit dur, une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord, qualifié de scénario « dramatique » pour l’industrie automobile par son président Carlos Tavares.

2018 a représenté la cinquième année de croissance consécutive des immatriculations dans l’UE, mais avec un rythme de progression minimal de +0,1%, et certains experts craignent un retournement de cycle.

Le marché automobile a baissé chaque mois depuis l’entrée en vigueur en septembre d’une nouvelle norme européenne d’homologation des véhicules qui a durci les exigences en matière d’émissions polluantes. De nombreux constructeurs ont été contraints de retirer, au moins temporairement, des modèles de leur catalogue, faute d’avoir pu les adapter à temps.

Le groupe allemand Volkswagen, toujours largement numéro un en Europe, a été particulièrement touché. En janvier, ses immatriculations ont baissé de 6,5%, plus que la moyenne, et sa part de marché s’est contractée à 24,1%.

Ses labels haut de gamme Audi (-17,3%) et Porsche (-49,7%) ont particulièrement faibli. Les marques Volkswagen (-3,8%) et Skoda (-5,1%) s’en sont mieux tirées, alors que Seat a réussi à progresser de 7,6%.

– Le coréen Hyundai quatrième –
PSA a conforté sa deuxième place sur le podium européen, avec 17,1% de part de marché (+0,5 point sur un an). Peugeot (-2,1%) et Opel/Vauxhall (-5,8%) ont baissé, contrairement à Citroën (+3,3%), qui bénéficie du lancement du SUV (4×4 de loisir) C5 Aircross, et DS (+13,7%) porté par le nouveau SUV DS7 Crossback.

En troisième position, le groupe Renault gagne également des parts de marché en janvier et pèse 9,7% des immatriculations européennes (+0,4 point par rapport à janvier 2018).

La marque Renault, dont le modèle vedette, la citadine Clio, doit être renouvelé cette année, baisse de 7,8%, alors que sa filiale roumaine à bas coût Dacia (+12,4%) continue de profiter du succès du SUV Duster et de la citadine Sandero.

Pour la première fois, les immatriculations du groupe coréen Hyundai sont présentées en additionnant ses deux marques (Hyundai et Kia), ce qui propulse l’ensemble en quatrième position en janvier avec des livraisons en hausse de 0,3% et une part de marché de 6,8% (+0,4 point sur un an).

Il dépasse Ford (-6,5%) et Fiat Chrysler (-14,9%), tous deux en baisse, ainsi que les groupes « premium » allemands Daimler (Mercedes, Smart) et BMW (avec Mini) qui reculent respectivement de 1,3% et 2,7%.

Totalisant 5,3% de part de marché, le constructeur japonais Toyota (avec Lexus) dont les immatriculations baissent de 5,4%, fait très nettement mieux que son compatriote Nissan (-26,1%).

Le partenaire de Renault, au sein d’une alliance qui comprend aussi Mitsubishi, a dégringolé en Europe ces dernières années. Son ancien « best-seller », le SUV Quashqai doit affronter une concurrence toujours plus fournie et la nouvelle version de sa citadine Micra semble ne pas avoir séduit le public.

Nissan ne pèse plus que 2,6% du marché et fait à peine mieux que la marque haut de gamme suédoise Volvo qui progresse elle de 21,6%, portée par le succès de sa gamme de SUV.

source AFP-Relaxnews