© Waymo

(Relaxnews) – Waymo, filiale d’Alphabet, apparaît pour le moment comme la plus sûre des solutions de conduite autonome, selon des données du Département des routes de Californie publiées par le Financial Times. Ses conducteurs sont en effet ceux qui font face au moins de dysfonctionnements rencontrés par ce type de véhicules.

Selon ce document, les chauffeurs de Waymo n’ont eu à intervenir en moyenne qu’une fois tous les 11.018 miles en 2018 (soit un peu plus de 17.700 km). C’est bien mieux par exemple que Cruise Automation (General Motors) qui a affiché une intervention humaine tous les 5.205 miles en moyenne (un peu plus de 8.370 km).

Ces documents, qui compilent les cas de reprise en main d’un véhicule par son chauffeur lors d’un dysfonctionnement technique, permettent de juger de la fiabilité des technologies dites « autonomes » expérimentées. Ramené au nombre cumulé de kilomètres parcourus, cela donne par exemple un ratio dit de « désengagements par 1000 miles » de 0,09 pour Waymo. Pour l’anecdote, Apple, qui continue dans le plus grand secret à tester des technologies autonomes sans avoir encore communiquer sur ses projets en la matière, figure en queue de classement avec un ratio de désengagement catastrophique de 871,65 tous les 1.000 miles soit l’équivalent d’un problème tous les 2 km.

A noter que, toujours selon le Département des routes de Californie, le programme de Waymo cumule à lui seul 64% du nombre total de kilomètres parcourus par des automobiles autonomes dans l’État. Il faut dire que c’est aussi l’un des plus anciens, Google ayant à l’origine commencé à communiquer sur ses travaux en matière de véhicule autonome dès 2010.

source AFP-Relaxnews