© Denis Charlet / AFP

(AFP) – Le gouvernement colombien a dénoncé vendredi l’attribution du nom de domaine internet (adresse) en « .amazon » au géant technologique américain du même nom, et a averti qu’il tentera de faire infirmer cette décision.

La Colombie estime que le choix de l’ICANN – l’organisme américain qui gère le système des adresses internet – « viole clairement » le droit des pays d’Amazonie, qui veulent éviter l’octroi exclusif du nom de domaine « .amazon » à l’entreprise, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le pays sud-américain « évaluera toutes les options » possibles afin que l’ICANN « reconsidère sa décision », a-t-il ajouté.

L’Amazonie se dit Amazon en anglais.

En fin de semaine dernière, l’ICANN avait attribué le nom de domaine en « .amazon » à l’entreprise Amazon, en raison de l’absence d’accord entre le groupe et les huit pays d’Amérique du sud qui contestaient sa demande.

Ces derniers se fondaient sur « la relation sémantique » inévitable entre l’adresse internet et la jungle amazonienne, avait déclaré le ministère brésilien des Affaires étrangères en mars.

L’ICANN, de son côté, a tenu compte du fait que l’entreprise s’est engagée à ne pas se servir de noms de domaine « amazon » dans un contexte où il s’agit clairement de l’Amazonie ou encore à laisser aux pays d’Amazonie la jouissance de plusieurs noms de domaine dérivés, « à des fins non commerciales » et pour améliorer la visibilité de cette région menacée.

Sa décision sera actée après une période de 90 jours lors de laquelle les parties intéressées peuvent lui envoyer leurs commentaires (« Public comment »).

source AFP-Relaxnews