© Marie-Amélie Tondu

(Relaxnews) – Quenelle de brochet, poulet de Bresse à la crème, gratin de macaroni… La cuisine bocusienne monte à Paris. La réouverture de l’Hôtel du Louvre, après deux années de rénovation, officialise l’arrivée du groupe Paul Bocuse dans la capitale. 

Régalant les papilles américaines et japonaises depuis 25 ans, le groupe Paul Bocuse n’avait encore jamais ouvert d’adresse dans la capitale française. Depuis le 6 juin dernier, l’institution lyonnaise qui entretient la success story du pape de la gastronomie tricolore s’offre un écrin historique pour servir un répertoire digne de la cuisine des gones. 

A deux pas de l’Opéra Garnier, du Palais Royal et des Tuileries, l’iconique signature mixe désormais la tradition lyonnaise à l’histoire parisienne. Car l’Hôtel du Louvre est un établissement ouvert en 1855, à la demande de Napoléon III, au même moment où l’Empereur ordonne au baron Haussmann d’effectuer sa célèbre campagne de travaux qui façonnera le nouveau visage de la capitale. Boiseries sombres, mobilier clouté, décor historique et rénové… Dans ce cadre que plusieurs personnages d’Emile Zola ont observé, la Brasserie du Louvre tenue par les équipes Bocuse entreprend un rapprochement entre Lyon et Paris. A la carte, la soupe à l’oignon côtoie le saucisson chaud pistaché en brioche. La capitale des Gones n’aura jamais été aussi proche de la Ville lumière. 

Si la signature du cuisinier disparu en janvier 2018 se fond dans le riche passé du tout premier hôtel cinq étoiles de Paris où Pissaro signa onze tableaux, on retrouve les recettes signatures du grand chef : quenelle de brochet, foie de veau à la Lyonnaise, poulet de Bresse Miéral à la crème et aux champignons, gratin de macaroni à la Lyonnaise. Compter entre 13 et 32 euros le plat.

La suite de la proposition culinaire se répartit à parts égales entre la viande et le poisson, avec d’un côté un coeur de filet de boeuf rôti et sa sauce beaujolaise et de l’autre une escalope de saumon « Bömlo » à l’oseille. En desserts, la Brasserie du Louvre n’oublie pas les fondamentaux bocusiens avec les gaufres « Grand-Mère », qui succéderont à l’incontournable cervelle de Canut ou au Saint-Marcellin. 

En semaine, une formule avec deux plats coûte 27 euros, avec trois 34 euros. Le week-end, la proposition affiche respectivement 32 euros et 39 euros. 

source AFP-Relaxnews