© Domenec / IStock.com

(AFP) – L’Italie, premier producteur de vin au monde, a donné mercredi le coup d’envoi de ses vendanges en Sicile, avec un cépage de Pinot gris, a annoncé le principal syndicat agricole du pays, la Coldiretti.

La production devrait atteindre cette année entre 47 et 49 millions d’hectolitres, ce qui devrait permettre à l’Italie de conserver sa première place mondiale, malgré un recul de la production de 10% par rapport à l’année passée, a expliqué le syndicat dans un communiqué.

Selon la Coldiretti, la France devrait de nouveau arriver deuxième sur le podium, avec une production estimée entre 43 et 46 millions d’hectolitres, et l’Espagne troisième, avec entre 40 et 44 millions d’hectolitres.

« Les vendanges 2019, en raison du climat fou ayant caractérisé l’été, avec une alternance de mauvais temps et de chaleur africaine, sont quelque peu en retard dans le nord » de l’Italie, a précisé le syndicat.

Mais, s’est-il félicité, les conditions actuelles font espérer une récolte de bonne, voire d’excellente qualité, même si elle dépendra aussi beaucoup du reste du mois d’août et de septembre.

Les quatre principales régions productrices sont la Vénétie (nord-est, 25% de la production italienne), les Pouilles (sud, 18%), l’Emilie-Romagne (centre, 17%) et la Sicile (8%).

Le vin italien génère un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros.

Les exportations ont augmenté de 5,2% sur les quatre premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2018. Les Etats-Unis sont le premier marché étranger de l’Italie.

La Coldiretti se dit dans cette perspective préoccupée de la guerre commerciale lancée par le président américain Donald Trump, qui a menacé d’augmenter les droits de douane sur le vin européen.

Selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production mondiale de vin a atteint l’an dernier 292 millions d’hectolitres (+17% par rapport à 2017), son plus haut niveau depuis 15 ans.

L’Italie (avec 54,8 millions d’hectolitres) avait confirmé sa place de premier producteur mondial, suivie par la France (48,6 millions d’hectolitres) et par l’Espagne (44,4 millions d’hectolitres).

source AFP-Relaxnews