© Courtesy of YouTube / Neuralink

(Relaxnews) – Elon Musk est décidément sur tous les fronts. En plus de la voiture électrique (Tesla), des panneaux solaires photovoltaïques (SolarCity) et de la conquête spatiale (SpaceX), voilà que l’entrepreneur dévoile ses plans en matière d’implants cérébraux intelligents via sa startup Neuralink.

Après plus de deux ans de travail, Neuralink vient de communiquer sur ses projets et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont spectaculaires.

Le but avoué d’Elon Musk est d’aboutir à une interface cerveau-machine complète et cela passe par l’implantation, à l’aide d’un robot, de minuscules électrodes dans le cerveau. Elles seraient tellement petites qu’il serait possible d’en implanter plusieurs milliers sur un seul et même être humain, tous reliés entre eux par des fils jusqu’à dix fois plus fins que des cheveux.

Après de nombreuses expériences sur des animaux, de premiers tests devraient porter, d’ici la fin 2019, sur le contrôle à distance d’un terminal électronique, un smartphone par exemple. L’idée serait d’ouvrir des applications ou encore de taper du texte par la simple pensée. A plus long terme, ces électrodes pourraient avoir d’autres usages et notamment participer au traitement de maladies neurologiques et ainsi d’aider à vaincre un jour la maladie de Parkinson ou l’épilepsie. A plus long terme, il pourrait être possible d’intégrer directement dans un cerveau humain des données informatiques.

– Découvrir Neuralink : neuralink.com

source AFP-Relaxnews