© Amazon

(Relaxnews) – Un brevet déposé par Amazon auprès des autorités américaines laisse penser que son assistant vocal pourrait bientôt se déclencher sans avoir à prononcer « Alexa » en début de phrase, et ainsi proposer une communication plus fluide avec ses appareils connectés.

Au lieu de commencer sa requête par le sésame « Alexa », Amazon a déposé un brevet qui expose les grandes lignes d’un projet d’assistant vocal capable de répondre à des requêtes du type « Met-moi de la musique Alexa, les Beatles s’il te plaît ».

Même si les utilisateurs devront toujours glisser le prénom Alexa dans leur requête, cela permettrait de le faire intervenir dans la phrase de manière bien plus naturelle, ce qui n’est pas encore le cas actuellement.

Alors que ce type de phrases est plus naturel au commun des mortels, cela signifierait que les appareils connectés utilisant Alexa devront enregistrer en permanence ce que disent les utilisateurs, ce qui n’est pas sans poser des problèmes de respect des données privées.

Mais pour répondre à ces questions de vie privée des consommateurs, Amazon suggère dans le brevet que le système puisse être programmé pour ne garder en mémoire qu’une durée limitée d’enregistrement, entre 10 et 30 secondes. Du fait de ces questions très sensibles d’enregistrement des données personnelles par les grandes entreprises technologiques, ce système n’a pas encore été mis en pratique et pourrait ne jamais voir le jour.

En tout état de cause, ce type de surveillance semble nécessaire pour créer des expériences de communication plus naturelles avec les intelligences artificielles, et des entreprises comme Amazon devront trouver un savant équilibre entre collecte des données personnelles et respect de la vie privée des leurs utilisateurs.

source AFP-Relaxnews