© Qualcomm

(Relaxnews) – Dans la foulée de la présentation par Qualcomm de son nouveau processeur Snapdragon 855, compatible 5G, les constructeurs chinois OnePlus et Xiaomi se sont lancés dans une guerre de communication, à qui sera le premier à sortir son smartphone embarquant la fameuse puce 5G.

OnePlus a dégainé le premier, en annonçant un partenariat avec l’opérateur britannique EE pour la commercialisation prochaine de son premier terminal 5G, sans plus de précision sur le nom du modèle et sa date de sortie. Xiaomi ne s’en est pas laissé compter et à répliqué en annonçant la sortie prochaine d’une version spéciale de son Mi Mix 3 équipée d’une puce Snapdragon 855, d’abord en Chine puis plus tard, courant 2019, en Europe.

Parmi les autres premiers smartphones compatibles 5G devraient figurer le très attendu Samsung Galaxy S10, attendu au 1er trimestre 2019. Nul doute qu’au CES, du 8 au 11 janvier 2019 à Las Vegas (États-Unis), et plus encore au Mobile World Congress, du 25 au 28 février à Barcelone (Espagne), les terminaux 5G créent l’événement.

L’arrivée de la 5G devrait s’accompagner de débits jusqu’à 100 fois plus rapides que la 4G (soit des débits situés entre 10 et 20 Gbit/s) et la possibilité théorique de répondre à de nouveaux usages, comme le streaming en très haute définition, la démocratisation des objets connectés, le développement de la réalité virtuelle/augmentée et l’essor de la voiture connectée (plus ou moins) autonome.

En France, les opérateurs se préparent évidemment à l’arrivée de la 5G et travaillent à de premières offres commerciales, attendues en 2020.

source AFP-Relaxnews