© Roberto Frankenberg

(Relaxnews) – Fort de ses 43 ans d’expérience et de ses récompenses internationales qui le désignent comme l’une des destinations loisirs préférées, le parc d’attractions vendéen voit l’avenir en grand. Alors qu’en France les visiteurs dégusteront des plats signés du grand chef Yannick Alléno, le Puy du Fou ouvrira pour la première fois à l’étranger. Son arrivée en Espagne est prévue pour 2021. L’objectif est ambitieux : faire débarquer le parc sur tous les continents dans les dix prochaines années. 

A l’approche du printemps, qui donne traditionnellement le coup d’envoi des virées dans les parcs d’attractions, le Puy du Fou annonce ce mardi 12 mars son programme pour la nouvelle saison. Comme à son habitude, le Puy du Fou ravira ses visiteurs d’un nouveau spectacle, intitulé « Le premier royaume », entièrement conçu par ses équipes, et dont le scénario portera en héros Clovis, premier Roi des Francs. Les spectateurs découvriront quatorze univers légendaires à travers lesquels le personnage historique présentera son destin marquant. Le parc, qui a déjà été distingué pour ses spectacles, dont « Le dernier Panache » désigné en 2017 « meilleure création du monde » par les Américains, promet des effets spéciaux inédits. Les « grands spectacles » du Puy du Fou (à ne pas confondre avec la fameuse « Cinéscénie ») peuvent être joués jusqu’à sept fois par jour devant un public pouvant compter jusqu’à 6.000 personnes. 

De son côté, la Cinéscénie, qui se distingue dans le monde entier par sa grandeur puisque chaque représentation mobilise 2.550 comédiens, 190 cavaliers et 80 techniciens sur une scène de 23 hectares, se rapprochera encore plus encore des spectateurs avec les ruines géantes d’une ancienne chapelle gothique qui apparaîtront en quelques secondes et impressionneront avec leurs 20 mètres de large et 16 mètres de hauteur. 

En attendant le Puy du Fou Espana

Dès le 30 août prochain, les visiteurs découvriront une autre création flambant neuve, destinée à dompter l’impatience de ceux qui ont déjà prévu un séjour pour juger la version espagnole du Puy du Fou. Le complexe de loisirs, incarné par Philippe de Villiers, a investi 242 millions d’euros pour donner un premier petit frère à son parc historique. Le Puy du Fou s’implantera à Tolède, situé dans le centre de l’Espagne, à une heure de Madrid à l’horizon 2021. Le parc ibérique s’articulera autour de quatre grands spectacles diurnes, trois villages d’époque et trente hectares de nature.

En Vendée, le spectacle intitulé « El sueno de Toledo » (le rêve de Tolède, en espagnol, ndlr) proposera une immersion dans les 1500 ans d’histoire de l’Espagne, lors d’une représentation nocturne. Les comédiens investiront une scène de cinq hectares tandis que plus de 2.000 personnages seront mis en scène. 

Yannick Alléno débarque au Puy du Fou

Dans la dynamique de l’amélioration de la qualité de l’offre culinaire des parcs d’attraction, le Puy du Fou ambitionne aussi de mieux régaler ses visiteurs. Le parc vendéen a mis les petits plats dans les grands en décrochant la collaboration de Yannick Alléno, chef triplement étoilé du Pavillon Ledoyen à Paris et du 1947 à l’hôtel Cheval Blanc de Courchevel. Sans trop encore en dévoiler le contenu, la destination a annoncé avoir demandé au chef « d’imaginer avec les équipes du Puy du Fou l’art de prolonger dans nos assiettes le voyage dans le temps ». Le site s’est associé à Compass Group pour repenser son offre de restauration. Le Puy du Fou ne veut rien de moins que « faire de chaque repas un véritable spectacle ». Parfaitement ancré dans le terroir vendéen, qui brille par son riche éventail fourni en brioches, en vins, en huîtres et autres victuailles du marais poitevin, le parc souhaite solliciter les filières courtes et devenir un acteur du système agricole local. 

Le Puy du Fou a accueilli 2.301.000 visiteurs en 2018. Le parc rouvre du 6 avril au 3 novembre prochains. 

source AFP-Relaxnews