© Yasonya / IStock.com

(Relaxnews) – 63% des Français pourraient renoncer à visiter une destination ou un lieu s’il est victime d’une surfréquentation, rapporte une étude Toluna pour Comptoir de Voyage ce mardi 25 juin. Dubaï serait la première victime de ce choix. 

Alors que le maire de Venise a annoncé avoir l’intention de solliciter l’Unesco pour inscrire la cité des Doges sur la liste du Patrimoine mondial en péril, sur laquelle sont déjà intégrés la vieille ville de Jérusalem et le centre historique de Vienne (Autriche), une étude de Comptoir de Voyage classe les destinations et les sites auxquels les voyageurs pourraient renoncer à cause du tourisme de masse. 

21,4% des vacanciers seraient ainsi prêts à faire une croix sur Venise, première destination européenne de cette liste. D’ailleurs, près de la moitié des répondants (47%) pourraient se résoudre à finalement ne jamais poser un pied sur la place Saint-Marc.

Sur le vieux continent, 20,3% des voyageurs accepteraient de trouver une alternative à Barcelone, 11% à Madrid et 10% à Rome. A propos de la capitale italienne qui attire chaque année des milliers de touristes curieux d’approcher le Colisée et le forum romain, mais aussi le Vatican, 38% des personnes interrogées pourraient renoncer à ne jamais visiter le plus petit Etat du monde. 

A l’échelle internationale, Dubaï serait la première à faire les frais de la décision des voyageurs (27,49%), devant Marrakech (24,9%), Bangkok (23,6%), Rio de Janeiro (21,71%), New York (20,3%), Istanbul (18,43%). Quant aux sites majeurs dans le monde, 44% accepteraient de ne pas découvrir de leurs propres yeux le Taj Mahal et 34% la Grande muraille de Chine. 

Quant à trouver la solution pour désengorger des destinations prisées comme Venise, 42% des Français considèrent que voyager en décalé pourrait être une idée, tandis que 22% seraient davantage en faveur de quotas de visiteurs. 

Cette étude a été menée auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatives de la population française, interrogées en avril 2019.

source AFP-Relaxnews