© DR

Antoine Blanc est l’un des fers de lance du Grand Nancy Métropole Handball. Formé au club de Chambéry, le natif de Villefranche-sur-Saône a pour ambition de poursuivre  sa progression et d’amener son club en Lidl Starligue (1re division).

«Mon poste est arrière gauche et demi-centre, on peut dire gentiment que nous sommes des bourrins », lâche Antoine Blanc avec humour. Ce beau bébé de 194 cm et 104 kg est sans aucun doute l’une des plus belles trouvailles du Grand Nancy Métropole. Repéré par Chambéry alors qu’il était au pôle espoir de Lyon, Antoine Blanc a fait le choix de venir à Nancy il y a 5 ans : « Quand l’ancien coach, Stéphane Plantin m’a présenté le projet, j’ai été séduit. Déjà à ce moment-là, les ambitions du club étaient intéressantes. Sur le plan personnel, j’étais certain d’avoir plus de temps de jeu qu’à Chambéry où j’étais barré à mon poste. » Une opportunité saisie dès son arrivée. Discret et impliqué, Antoine Blanc progresse dans tous les domaines. Défensivement et offensivement jusqu’à être cité la saison dernière à de nombreuses reprises comme l’un des tout meilleurs à son poste : « J’ai été nommé parce que j’ai inscrit pas mal de buts comme certains de mes coéquipiers. Je n’attache pas d’importance à ces récompenses individuelles car je dépends avant tout d’un collectif. » Une tête bien faite et une humilité qui n’est pas feinte. Un équilibre trouvé grâce à des valeurs inculquées par des parents qui ont également baigné dans le sport : « C’est une question d’éducation. Mes parents m’ont toujours transmis le sens du collectif. Des valeurs qui leur sont chères et qui viennent de leurs passés de sportifs. Ma mère a joué au handball jusqu’en division 2 et mon père est un ancien rugbyman, sport que j’aurais certainement pratiqué si je n’avais pas fait de handball. » Le destin lui a donné une autre feuille de route qui l’a conduit jusqu’à Nancy, une terre de handball : « Clairement, Nancy est une ville de handball et de sport tout court. Jouer devant une salle quasiment pleine à chaque fois et qui pousse son équipe est une chance pour tous les joueurs. » Un soutien populaire qui coïncide aussi à une grande attente après les ambitions affichées par le club en début de saison : « Depuis mon arrivée, j’entends parler de montée. Quelques fois, c’était un peu abusé, mais cette année, avec les joueurs de qualité que nous avons à tous les postes, le groupe est vraiment taillé pour ça. »