La Spinalienne de naissance et Nancéienne d’adoption, Camille Fleurence, est l’une des ambassadrices du skateboard féminin. Vice-championne de France il y a deux ans, elle compte bien continuer à faire bouger les lignes dans un univers qui au départ
était réservé aux initiés masculins.

L’univers masculin du skateboard s’est ouvert aux filles, pour le plus grand bonheur de Camille Fleurence, vice-championne de France en 2017. Une récompense pour la native d’Épinal qui s’est posée à Nancy pour ses études en Staps  : « ce titre m’a motivée davantage et m’a encouragée à poursuivre mes efforts. J’ai gagné en confiance et pris conscience de mon potentiel », lâche la skateboardeuse lorraine.

Depuis l’âge de 14 ans, Camille Fleurence saute, roule telle une équilibriste sur sa planche en domptant les obstacles : « le skateboard demande un entraînement régulier et une répétition des gestes pour maîtriser les bases. C’est un sport où il faut laisser toute appréhension derrière soi, faire preuve d’engagement, de coordination, de souplesse et surtout savoir se situer dans l’espace ». De là à penser que la « rideuse » licenciée à l’ASPTT Nancy est un casse-cou ? : « J’ai aujourd’hui 22 ans, je suis consciente des risques que je prends. Il est évident que je fais plus attention qu’à mes débuts. Je connais mes limites et je peux renoncer à des figures si je ne les sens pas », clarifie Camille Fleurence.

Une retenue qui ne bride pas ses ambitions. Camille est en pleine préparation des prochaines étapes du championnat de France qui la mèneront au printemps prochain à Biarritz et Calais. D’ici là, la sociétaire de l’ASPTT Nancy devra s’entraîner peut-être plus dur que certaines de ses concurrentes : « clairement, l’hiver ne me permet pas de skater autant que je le souhaiterais. Même s’il m’arrive de le faire en salle, les repères ne sont pas les mêmes. Il faut donc aussi s’adapter à ces situations », rappelle Camille Fleurence. Ce mental à toute épreuve devrait être un atout pour la suite de sa progression.