© DR
- Publicité -ROVILLE_468X60

Ancien basketteur professionnel, médaillé olympique, Cyril Julian s’est spécialisé depuis 3 ans dans l’accompagnement par le sport des personnes obèses et en surpoids. Conseils d’un coach pour qui le sport est un remède autant qu’un plaisir.

Pour vous, faire du sport doit être plus qu’une bonne résolution ?

Cyril Julian  Pour les gens que j’encadre c’est beaucoup plus que ça ! Certains n’ont jamais fait de sport de leur vie, d’autres ont baissé les bras à cause de programmes inadaptés ou du regard des autres. L’ADN d’En formes c’est dédramatiser l’activité physique pour les personnes ayant un IMC supérieur à 30 – obèses, donc, même si je n’aime pas le terme – grâce à des programmes personnalisés, adaptés, progressifs et motivants. Rien ne doit se faire sans plaisir et quand les choses se font en douceur, ils sont les premiers étonnés d’aimer le sport… Comme Michel qui pesait 185 kg à son arrivée. Il en fait 110 aujourd’hui et après avoir couru le 7 500 m à Essey il prépare le triathlon de Gérardmer.

Qu’apportez vous en plus d’un salle de sport classique ?

Les machines sont à la fois hyper performantes et adaptées. Mais le vrai plus c’est l’encadrement permanent par un coach certifié. Anaïs, Geoffrey ou moi. Pendant les exercices, je surveille les postures, les rythmes cardiaques de chacun, les dépenses en énergie… Je les booste ou les ralentis en fonction. L’objectif de ce parcours individualisé est de donner le goût du sport pour continuer à en faire après la fin du programme. L’autre grande différence c’est l’ambiance. Quand on est en surpoids, le regard des autres n’est pas tendre, surtout dans les salles de sport. On est en petit groupe, les gens ne se jugent pas et partagent leurs expériences. Les cours se font en musique – du rock c’est ce je préfère ! – et on passe toujours un bon moment. Pas d’échec ici !

« Respecter le tempo de chacun »

Coachs, médecins… l’encadrement est très pro ?

Avant de pouvoir faire les premiers exercices il faut d’abord faire un bilan complet chez un médecin du sport. Ensuite, les programmes sont élaborés par notre équipe médicale et sportive pour intégrer le patient dans un groupe adapté. Pour ouvrir ce club, j’ai repris mes études et passé un Master de coach certifié. Nous faisons aussi partie du Réseau Nancy Santé Métropole qui propose des ateliers diététiques, de la kinésithérapie, un encadrement psy… Je ne désespère pas qu’un jour le programme soit remboursé par la Sécu ! On parle de plus en plus du sport sur ordonnance, la prise de conscience est là et je sais que la ministre des Sports Laura Flessel s’y intéresse.

Si c’est efficace pour un type de public en particulier, ça doit l’être pour les autres?

Le sport c’est pour la santé de tout le monde ! Pour l’instant nous proposons des programmes pour les adultes et enfants obèses et les jeunes mamans qui veulent retrouver la ligne après leur accouchement, en partenariat avec la clinique Majorelle. Nous sommes en train de réfléchir avec le CHU à des programmes personnalisés pour les diabétiques ou les personnes avec un problème cardiaque. À terme, nous pourrions aussi nous ouvrir à un public plus large, mais ce n’est pas encore d’actualité et ce serait forcément sur un autre site.

À peine trois ans et déjà un agrandissement, bientôt d’autres centres ?

Nous venons de déménager dans des locaux plus grands à deux pas du Faubourg des Trois-Maisons. C’est plus grand, plus lumineux et idéalement placé. Nous sommes à 100 m de le Meurthe et allons pouvoir proposer plus d’activités en plein air, comme la marche nordique bientôt. Nous allons ouvrir un centre à Épinal en septembre prochain. Strasbourg et Metz devrait suivre…

INFOS PRATIQUES : 

En Formes

123, rue Mac Mahon à Nancy

Ouvert du lundi au vendredi

de 9 h à 20 h

http://www.enformes.fr