© DR

L’escalade est une activité sportive en vogue dont le nombre de pratiquants est en hausse
constante. Ils sont désormais plus de 100 000 licenciés, (+35 % en 10 ans) répartis dans plus de 1 000 clubs en France. Climb Up Nancy, qui vient de fêter son premier anniversaire, offre un espace adapté au niveau de chacun.

Dans la grande famille de l’escalade il y a la voie : elle consiste à grimper sur une paroi naturelle ou artificielle, en salle ou à l’extérieur, dont l’itinéraire tracé dépasse les 4 mètres de hauteur et nécessite un système d’assurage. Le bloc : le grimpeur s’adapte à un itinéraire tracé qui ne dépasse pas cette fois les 4 mètres de hauteur et nécessite un tapis de réception, il y évolue à mains nues et sans aide matérielle. Voilà pour les grandes lignes d’un sport en plein essor, pratiqué par plus d’un million de personnes en France et qui s’apprête à rejoindre les JO de Tokyo à l’été 2020. Une dynamique positive que l’on doit en grande partie aux 1 000 clubs présents sur le territoire dont l’objectif est de s’ouvrir à tous les publics : « L’escalade est un sport agréable, il permet aux débutants de grimper sur des murs très faciles et donc de prendre confiance en eux mais aussi aux grimpeurs aguerris de se trouver en permanence face à de nouveau défis »,
explique Mathieu Lequéré de Climb Up Nancy. Équilibre, force, souplesse, concentration et détermination, l’escalade est une véritable machine à développer toutes ces caractéristiques : « C’est une activité complète mais difficile. Chez nous par exemple, des couleurs correspondent à des niveaux de difficultés et cela ne pose pas de problème pour y prendre du plaisir car l’escalade est avant tout un jeu », assure Mathieu Lequéré.

Contrairement aux idées reçues, l’escalade n’est pas un sport exclusivement fait pour les gros bras. Il est surtout cérébral car le grimpeur devient bon quand il n’utilise que les muscles nécessaires à son mouvement et une puissance musculaire minimale : « Il est d’ailleurs déconseillé de grimper en force et je dois avouer que dans l’escalade nous sommes un peu fainéants puisque nous cherchons la solution de facilité pour progresser », sourit Mathieu Lequéré. Ce goût pour la facilité fait tache d’huile, il séduit hommes et femmes : « C’est un sport de parité. La difficulté est la même pour les deux. Les femmes sont plutôt douées techniquement pour trouver la voie, quant aux hommes, ils jouent plus sur l’aspect physique et avec de l’entraînement ils progressent sur le plan technique », affirme Mathieu Lequéré. Parole d’homme !

INFOS PRATIQUES :

Climb Up Nancy : escalade à corde, pan, bloc et parcours acrobatique en hauteur – www.nancy.climb-up.fr

De 10 h à 23 h en semaine et de 9 h à 21 h
les week-ends et les jours fériéshttps://nancy.climb-up.fr/