© DR

Magda Wiet-Hénin est l’atout lorrain du taekwondo. La Nancéienne entend bien disputer les Jeux olympiques en 2020 à Tokyo. Pour y parvenir, elle doit encore aller chercher des points au classement et cela passe par des performances comme celles réalisées
ces dernières semaines à Rome et à Manchester.

Tokyo et les Jeux olympiques de 2020 sont encore loin pour Magda Wiet-Hénin. La taekwondoïste nan­céien­ne doit encore aligner les bons résultats et ainsi marquer des points dans toutes les compétitions pour espérer y participer. Les places sont chères, seules les six premières au classement feront partie du voyage : « même si je suis actuellement troisième, je dois rester concentrée et déterminée avant la fin des qualifications en décembre car le niveau est relevé », explique Magda Wiet-Hénin. Une détermination bénéfique lors des deux dernières compétitions qu’elle a disputées : à Rome, où se déroulait le premier grand prix de la saison, la Lorraine (en -67 kg) est allée chercher la troisième place avec une « perf » à la clé face à la Coréenne championne olympique, Oh Hyeri (13-7).

Avant de raccrocher

Un peu avant, Magda avait décroché le bron­­ze aux championnats du monde à Manchester en marquant des points précieux dans la course aux JO, le Graal à atteindre avant certainement un changement dans sa vie de l’athlète : « c’est mon principal objectif avant de penser à me retirer car je dois privi­légier ma reconversion professionnelle. J’ai 23 ans, je suis en équipe de France depuis l’âge de 15 ans et ce n’est pas un sport reconnu, et de plus en féminin. Pourtant, les sacrifices consentis sont les mêmes que ceux des hommes. La plupart du temps nous devons financer nos déplacements, ce manque de reconnaissance se traduit aussi par une différence entre médaillés hommes et femmes », précise Magda Wiet-Hénin.

Dans quelques mois, la représentante du Punch Nancy tirera le rideau pour prendre le temps de vivre, profiter de ses proches et entrer de plain-pied dans le monde du travail. Mais avant, il lui faudra réaliser son rêve.