© DR
- Publicité -ROVILLE_468X60
Depuis septembre dernier, Eric Bernot et sa bande de copains ont porté sur les fonts baptismaux le Métropole Grand Nancy Triathlon. Leur priorité, permettre aux débutants, aux pratiquants loisirs et aux compétiteurs de se retrouver sans esprit de compétition. De quoi séduire un large public.

Vélo, natation et course à pied composent le triathlon. Une discipline que l’on pratique depuis septembre au Métropole Grand Nancy Triathlon. Un club né d’une amitié entre des passionnés dont l’objectif commun est avant tout le plaisir : « j’avais très envie de partager mon expérience et ma passion dans une toute nouvelle structure. Aujourd’hui c’est un challenge pour tout le monde car nous sommes partis de zéro, insiste Eric Bernot le fondateur du nouveau club nancéien. Notre motivation est avant tout de réunir les triathlètes qui pratiquent en loisirs et les compétiteurs. » Un pari réussi après seulement cinq mois d‘existence. Ils sont déjà près d’une quarantaine de licenciés à se retrouver régulièrement pour pédaler, courir et nager : « la plupart de nos licenciés sont débutants. Leur entente avec les compétiteurs est excellente. Aujourd’hui, notre objectif n’est pas de faire du haut niveau mais du bon niveau. Notre intention est de faire travailler ensemble nos licenciés pour qu’ils aillent chercher en eux le meilleur et ce, quel que soit le niveau de chacun, assure Eric Bernot. » Cette vision a séduit jeunes et moins jeunes qui sont venus avant tout chercher un environnement convivial dans lequel la performance reste importante mais pas primordiale : « même s’il y a des entraînements très structurés où je demande du sérieux, ils se font toujours dans un esprit positif avec le souci de ne laisser personne de côté. Le but est d’être rigoureux mais cela ne nous empêche pas de rire et de partager des bons moments. Il faut rester dans la dimension du plaisir de la pratique. »

« 5 mois d’existence et déjà 40 licenciés »

Des arguments convaincants auprès des plus réticents qui ont une perception du triathlon qui peut être parfois biaisée : « j’ai eu la chance de faire deux fois le triathlon d’Hawaï et j’ai vu des athlètes qui avaient près de 80 ans franchir la ligne d’arrivée. Cela prouve que se lancer dans le triathlon est possible pour tout un chacun. C’est une discipline qui demande de la rigueur et une organisation pour des entraînements structurés et adaptés. Contrairement aux idées reçues, quand vous êtes prêts, vous ne souffrez pas. Au contraire, vous avez le goût de l’effort », précise Eric Bernot. D’autres arguments font du triathlon un sport qui a le vent en poupe. La succession des trois disciplines (vélo, course, natation) évite la lassitude, il attire les amoureux de la nature. D’autre part, des triathlons pour tous niveaux sont organisés où la mixité hommes et femmes est respectée. Un sport pour vous.

INFOS PRATIQUES :