Laurine Xailly et Louise-Anne Bertheau, valeurs montantes de l’athlétisme Lorrain.
© EDG
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE2-1
 Le Nancy Athlétisme Métropole compte dans ses rangs deux sprinteuses de talent. Louise-Anne Berteau 25 ans et Laurine Xailly 20 ans, elles s’apprêtent à participer prochainement à des compétitions nationales et internationales importantes pour la suite de leur carrière sportive.

Le Nancy Athlétisme Métropole est certainement la référence en matière de formation. Parmi les valeurs montantes, deux sprinteuses dont les performances ne laissent personne indifférent. Louise-Anne Bertheau, 25 ans formée au club et Laurine Xailly, 20 ans issue de la section de Neuves-Maisons avec Jean Louis Vincent et arrivée au Nancy Athlétisme Métropole il y a deux ans. Louise-Anne Bertheau, 4 fois championne de France sur 200 et 400 mètres dans les catégories jeunes, membre de l’équipe de France A depuis l’hiver dernier s’apprête à disputer les jeux de la francophonie fin juillet et surtout les mondiaux à Londres en relais 4×400 mètres. La benjamine Laurine Xailly est vice-championne de France junior sur 400 mètres, troisième au dernier championnat de France espoir en salle, elle semble bien partie pour goûter à sa première sélection en équipe de France espoir lors des prochains championnats d’Europe mi-juillet en relais 4×400 mètres. « Tous ces résultats sont le fruit d’un travail individuel et collectif, nous formons une équipe de 30 athlètes où chacun donne le meilleur, insiste Frédéric Fabiani l’entraîneur. Une stimulation bénéfique notamment pour Louise-Anne Bertheau qui détient le record de Lorraine sur 400 mètres, suivie d’Audrey Rouyer et de Laurine Xailly. Trois athlètes formées au club dans le top 3, cela démontre aussi la qualité du travail effectué au sein du Nancy Athlétisme Métropole, anciennement ASPTT Nancy. »

Saine concurrence

Un appétit grandissant qui donne des ailes aux athlètes concernées. « Mon objectif ultime est d’aller aux Jeux olympiques, malgré des années difficiles je me suis accrochée et j’ai toujours cru en moi, rapporte Louise-Anne Bertheau. Aujourd’hui, je suis seulement en train de caresser le haut niveau. Pour le toucher et y rester, je dois déjà réussir un bon chrono aux championnats de France élite mi-juillet afin de gagner ma place en équipe de France A pour les prochains mondiaux au mois d’août en relais 4×400 mètres. » Louise-Anne Bertheau motivée, un sentiment contagieux qui atteint Laurine Xailly : « réussir à être sélectionnée pour la première fois avec l’équipe de France espoir est mon but. Cela me permettra de participer au championnat d’Europe en Pologne mi-juillet. Pour l’heure, j’y suis au vu des résultats de la saison mais je préfère attendre l’annonce officielle. Quoiqu’il en soit, à l’approche de cette compétition, nous n’avons rien changé à notre méthode d’entraînement mis à part l’introduction de la musculation. » Un passage obligatoire pour progresser. « Après avoir bien travaillé la résistance et l’endurance avec Jean Louis Vincent, il faut désormais insister sur la vitesse et l’explosivité pour que Laurine passe un cap. Le vécu de Louise-Anne est aussi primordial car elle lui apporte des conseils pour éviter certaines erreurs qu’elle-même a pu commettre. Toutes les deux s’entendent bien et la concurrence est saine. » Un état d’esprit positif à l’image du Nancy Athlétisme Métropole et de son entraîneur Frédéric Fabiani dont les 20 ans au club pourraient être récompensés par les bons résultats de Louise-Anne Bertheau et Laurine Xailly.

Avec Frédéric Fabiani, leur entraîneur, au Meeting Stanislas.

t