© DR

Rondade Salto Tomblaine a su se faire une place parmi les meilleurs clubs de gymnastique en France. Son credo, former des compétiteurs sans laisser pour compte ceux qui ne viennent que pour le loisir. Une formule gagnante qui permet à l’association de compter un important contingent de licenciés.

Avec 487 licenciés, Rondade Salto Tomblaine est la plus importante association de la ville. Créée en 2000, elle s’impose aujourd’hui comme une référence en matière d’éducation sportive. Du loisir à la compétition, de la baby gym à la gym adulte, l’offre est importante et destinée à un large public : « nous brassons tous les âges, indique Sophie Hoelter, éducatrice à la ville de Tomblaine et membre Rondade. Nous veillons à garder cet esprit familial malgré la croissance du club depuis quelques années. Ce n’est donc pas un hasard si nous parvenons à avoir autant de licenciés. »

Tous s’y retrouvent car la volonté est toujours la même depuis la création du Rondade Salto Tomblaine : « nous sommes attentifs à tous les licenciés, nous respectons la notion de plaisir car la gymnastique est un sport difficile et répétitif qui peut conduire parfois au découragement, insiste Sophie Hoelter. Pour nos compétiteurs par exemple, il est hors de question de les user jusqu’à la corde et ensuite de les jeter. »

Des gymnastes se préparent pour les  JO de paris 2024

Un respect de l’autre qui est un gage de réussite. Avec cette méthode, le club tomblainois forme quelques futurs champions et confirme sa place dans le top 20 des clubs en France : « nous avons la chance d’avoir près d’une soixantaine de gymnastes qui évoluent du niveau régional au niveau national. Depuis plusieurs années, nous avons des champions de France par équipes ou individuels. Parmi eux, il y en a qui sont en préparation olympique pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024, indique Sophie Hoelter. »

Ces jeunes gymnastes sont les meilleurs dans leurs catégories d’âges respectives et poursuivront leur progression au sein du club : « aujourd’hui, la volonté des instances est de permettre aux sportifs de rester dans leur environnement. C’est pour cela que nous avons ouvert une section haut niveau qui remplace le pôle France, en lien avec le Centre d’Education Populaire et de Sport de Nancy (CREPS) et le Comité Régionale de gymnastique. » Depuis peu, un nouvel outil est mis à la disposition du Rondade Salto. En plus de l’ancienne salle de l’Espace Jean Moulin qui a été rénovée, une enceinte flambant neuve vient d’être inaugurée. Au total, 900 m2 sont déployés : « c’est un joyau dans lequel nous avons doublé, voir triplé les agrès. Nous bénéficions désormais de conditions idéales et cela grâce au concours de la municipalité dont le soutien est infaillible, ajoute Sophie Hoelter. » Un hommage mérité pour le premier magistrat et ses adjoints dont l’ambition a toujours été de mettre le sport au service de la cohésion sociale.