© L'Œil créatif
Hervé Alt a succédé à Philippe Fabris à la présidence du Grand Nancy Métropole Handball. Son ambition à court terme est d’amener le club en LNH (1re division). Comment compte-t-il y parvenir ? Avec quels moyens ? Un club omnisport est-il la solution ? Hervé Alt nous livre son sentiment sur le cap que doit franchir son club.
Comment s’est faite la transition entre l’association et la SASP qui a été créée ?

Hervé Alt L’activité professionnelle a été transférée à la SASP Grand Nancy Metropole HB dans les conditions règlementaires depuis le 1er juillet 2017. Dorénavant la SASP gère l’ensemble des activités et événements liés à l’équipe professionnelle. De son côté, l’association Grand Nancy Métropole HB poursuit son action auprès des jeunes, avec la
gestion des équipes allant de l’école de Handball jusqu’à la Nationale 3. Bien que désormais indépendantes juridiquement, les deux structures continuent d’avancer unie et en synergie sous l’écusson GNMHB avec le soutien des collectivités, notamment la Métropole du
Grand Nancy.

Quelles sont les ambitions du GNMHB sportivement ?
La Métropole du Grand Nancy mérite un club de Handball de très haut niveau, L’objectif est d’accéder à brève échéance à la Starligue (1re division). L’accession ne doit pas être une fin en soi, il faudra se maintenir et savoir s’installer au plus haut niveau. C’est une ambition également partagée par nos partenaires institutionnels et privés et par tous les passionnés de Handball et ils sont très nombreux, avec plus de 7 000 licenciés pour notre département. Pour cette saison, notre objectif est de disputer les play-offs, pour cela il faut terminer dans les 5 premiers.

Le Grand Nancy mérite un club de Handball de très haut niveau

Ces ambitions sont-elles compatibles avec votre budget ?

Lors de la dernière saison, le budget géré par l’association pour l’équipe professionnelle était de 970 000 euros, le budget de la SASP pour la saison 2017-2018 est de 1 200 000 euros soit une progression non négligeable de 24 %. Mais ce n’est pas encore suffisant, nous visons un palier à 1,6 M € et un palier supplémentaire à 2 M €. Si l’on compare, le budget médian en Starligue qui est de 3,8 M € et le budget moyen en Proligue qui est de 1,6 M €, cela nous donne une idée des efforts à réaliser pour atteindre nos objectifs.

Pour faire grandir le club, quelles sont les priorités ?

Nous devons le structurer sur le plan administratif afin de répondre aux exigences de plus en plus importantes de la LNH (Ligue Nationale de Handball), renforcer nos compétences et nos forces commerciales pour augmenter le nombre de nos partenaires. Pour atteindre nos objectifs d’augmentation des recettes de billetterie, de buvette, de supports publicitaires et des prestations VIP, il est indispensable d’obtenir de la part de nos partenaires institutionnels la mise à disposition d’installations sportives à la hauteur des enjeux sportifs d’un club de haut niveau, notamment un sol en taraflex et la mise à disposition d’Espaces VIP plus confortables et sécurisés pour accueillir encore plus de partenaires. L’espace actuel ne permet pas un développement substantiel de nos recettes VIP.

Pensez-vous que la création d’un club omnisport à Nancy pourrait être bénéfique pour le GNMHB ?

Si vous faites allusion à la participation de l’ASNL comme actionnaire et partenaire de la SASP, oui. C’est effectivement une réflexion que nous menons. Ce modèle économique et sportif a du sens. Nous devons être en capacité de mutualiser nos moyens afin de maitriser au mieux nos coûts de fonctionnement et de développement. C’est aussi probablement installer durablement le Handball de Haut Niveau sur la Métropole du Grand Nancy, comme a su le faire le club de Jacques Rousselot pour le football.