© GMNHB
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE2-1

Transmettre son amour et sa passion du handball auprès des jeunes, est la raison de vivre de Maurice Bucquet depuis 1975 à l’ASPTT Nancy d’abord et au Grand Nancy Métropole Handball aujourd’hui. Compétent, loyal et enthousiaste, Maurice Bucquet fédère autour de lui. Il est l’un des atouts du GNMHB.

Arrivé en 1970 à l’âge de 21 ans au club de l’ASPTT Nancy Handball, devenu aujourd’hui Grand Nancy Métropole Handball, Maurice Bucquet continue après 46 ans à servir son club. Tout d’abord, bon joueur de niveau régional qui lui ouvre les portes du championnat national, il devient ensuite éducateur en intégrant le service des sports de l’ASPTT Nancy en 1975.

Transmettre, une raison de vivre

Sa détermination et sa grande passion pour le handball ont rapidement contaminé joueurs et dirigeants. « Transmettre aux plus jeunes a toujours été pour moi une raison de vivre, déclare Maurice Bucquet. J’adore les gamins, je ne peux pas les voir jouer avec un ballon sans leur demander de venir nous rejoindre. » Cette flamme qu’il transmet aux jeunes joueurs, les parents n’y sont pas insensibles. Depuis qu’il a repris l’école de handball il y a quelques années, Maurice Bucquet s’est évertué à les impliquer : « j’entraîne les équipes des moins de 9 ans et les moins de 11 ans ce qui fait une quarantaine de gamins. Une douzaine de parents nous accompagnent lors des plateaux ou des matchs de championnat. Cela veut dire que ce que nous faisons au club est positif».

Quand Maurice Bucquet délaisse l’espace de quelques heures sa casquette d’éducateur, c’est pour enfiler celle de formateur auprès des jeunes arbitres. « Le club est tenu d’avoir un certain nombre d’arbitres. Je les accompagne aussi dans leur formation. » Qu’importe la retraite officielle prise depuis le 31 décembre 2009, Maurice Bucquet passe toujours autant de temps avec les jeunes du club et ceux de l’école Jules Ferry de Nancy où il lègue chaque mercredi son amour pour le handball. Malgré un emploi du temps chargé, Maurice Bucquet n’en reste pas moins altruiste.

Depuis la disparition accidentelle en 2011 de José Gonzalez, un ancien joueur du club qu’il a formé, Maurice Bucquet organise en sa mémoire, « le Challenge José Gonzalez », un tournoi qui a lieu tous les ans au Parc des Sports de Vandœuvre : « José Gonzalez a évolué de poussin à senior à l’ASPTT Nancy. Je l’ai accompagné pendant toutes ses années, se souvient l’éducateur nancéien. J’étais aussi son entraîneur, j’aurais souhaité qu’il rejoigne le haut niveau. Malgré une petite incartade du côté de Dieulouard, son attachement à ses racines ont été plus fortes. Il n’a jamais voulu quitter le club. Je garde en mémoire un homme fidèle doté d’un état d’esprit remarquable. José Gonzalez était festif et convivial à l’image de l’ambiance que nous avons instaurée dans ce tournoi.» Pour cette 6e édition, l’enthousiasme des écoles de handball du Grand Nancy Métropole Handball, de Neuves-Maisons et Sarrebourg sera rejoint par les équipes de l’école Jules Ferry de Nancy, « Je tenais à inviter les clubs amis. Auparavant, je ratissais large en invitant les amis de José Gonzalez mais certains d’entre eux n’ont jamais répondu à l’invitation. Aujourd’hui, je préfère me tourner vers des valeurs sûres qui ne me décevront pas. » Homme entier, fidèle et respecté, Maurice Bucquet fait l’unanimité dans le monde du handball Lorrain. Le temps qui passe n’a aucune prise sur sa passion, « marécompense vient des enfants. Tant qu’ils seront heureux d’apprendre, je continuerai ».
Parole d’éducateur.