Les quatre petits bouchers : Lydie Chouli, Pascale-Louise, Yvan Weitzel et Pascale Laurent.
© DR
À l’initiative d’un collectif d’artistes, cette nouvelle galerie ambitionne de devenir un lieu culturel d’expression et d’exposition. Une partie des recettes annuelles sera destinée au financement d’ateliers pour personnes en situation de handicap.

Ne cherchez pas de viande derrière le nom de l’enseigne. Pas de lard, juste de l’art. C’est rue de la Petite Boucherie, dans le quartier médiéval de la ville de Toul, qu’une bande d’amis a décidé de se lancer dans l’aventure de la création d’une galerie d’art. Quartier autrefois le plus animé de la cité, l’ensemble de ruelles fait l’objet aujourd’hui d’une réhabilitation soutenue par la municipalité.

« C’est arrivé un peu par hasard, explique Pascale-Louise, sculptrice céramiste, lors d’une conversation avec le maire de Toul. Je lui ai glissé l’idée de la création d’un lieu culturel. Il m’a répondu qu’il avait justement le même projet d’installer des ateliers d’artistes dans l’ancien quartier médiéval. Tout est parti de là ! » C’est surtout l’envie de quatre artistes – installés à Toul ou dans les environs – de se réunir qui a permis de concrétiser ce projet. Les quatre « petits bouchers » fondateurs comme ils se qualifient sont peintres, photographe, céramistes, architecte d’intérieur ou sculpteur. Chacun travaillait jusqu’alors de façon isolée dans son atelier, mais les rencontres étaient fréquentes. Restait à trouver un lieu pour mettre en commun toutes leurs créations, afin de les exposer au public.

Ici pas de faux-filet, mais des kilos de créativité !

« Nous avons en commun l’envie de partager, de travailler à plusieurs, explique Yvan Weitzel, peintre-photographe et graphiste de métier. Mélanger dans un même lieu plusieurs univers, plusieurs matériaux, créer émulsion et émulation c’est ça l’idée de cette nouvelle galerie. Mais nous avons voulu ouvrir cette démarche vers l’extérieur, pas seulement en faire un lieu d’exposition-vente. » C’est vers les personnes en situation de handicap que leur démarche va prendre la couleur de l’entraide et du partage. Déjà, dans son atelier de céramiste à Toul, Pascale-Louise avait l’habitude depuis longtemps d’animer des stages pour ce public particulier  : « Je travaille beaucoup avec des enfants autistes ou Dys mais aussi avec des adultes polyhandicapés, et l’activité artistique leur apporte beaucoup et leur permet de laisser s’épanouir leur envie de s’exprimer. » Même expérience, plus ancienne pour Yvan Weitzel, à l’époque où, aide-soignant dans une maison d’accueil, il animait des petits ateliers. Pascale-Louise et Lydie proposeront une activité sculpture et céramique. Pascale et Yvan piloteront l’initiation à la peinture et à l’aquarelle.

Nous sommes animés par cette philosophie, que devront partager les personnes qui rejoindront notre aventure », poursuit Yvan. En ponctionnant 10 % sur les recettes des ventes des objets de créations dans la galerie, La Petite Boucherie financera des ateliers pour les personnes en situation de handicap. Cette envie de jouer un rôle dans le tissu social de la ville est très présente dans le projet de La Petite Boucherie, qui finance une partie de son installation grâce à une levée de fonds participative en ligne. Cultivant l’image d’un vieux commerce, l’endroit est très lumineux dispose d’un vaste espace d’exposition et d’un petit atelier. « Nous avons envie de faire bouger ce quartier qui s’est endormi, explique Pascale Louise. Nous sommes en contact avec les autres commerçants alentours et tous les acteurs économiques du toulois, des viticulteurs à la salle de concert Chez Paulette. »

À son rythme de croisière, La Petite Boucherie espère pouvoir mettre en avant deux expositions temporaires par an, organiser des cafés-discussions autour de l’art… Un lieu de vie, d’envie, pour retrouver l’appétit artistique.

INFOS PRATIQUES: 

Inauguration le 17 mars à 18 h

Exposition J’aime mieux l’art

à partir du 21 mars

11, rue de la Petite Boucherie à Toul

Mercredis de 14h à 18h, jeudis et vendredis de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, samedis de 10 h à 18 h

http://www.kisskissbankbank.com/la-petite-boucherie